Sommaire

Le vin limite-t-il les risques d’Alzheimer?

Certains travaux scientifiques montrent une baisse des maladies liées à la démence, comme Alzheimer, chez les personnes qui boivent régulièrement du vin.

Attention: rien n’est moins sûr pour nos spécialistes! Selon le cardiologue et chercheur Michel de Lorgeril: 'Les études épidémiologiques à ce sujet restent vagues et les résultats polémiques. 'Pour lui l’alcool est un puissant facteur de dégénérescence vasculaire cérébrale de type Alzheimer.

En clair: les effets délétères de l’alcool sur le cerveau s’opposent aux bienfaits supposés des polyphénols. De son côté, le Dr Lanzmann-Petithory, chercheur à l’INRA préfère ne pas s’avancer. 'Les recherches sont en cours', remarque-t-elle.

Boire du vin prévient-il l’ostéoporose?

Pour le Dr Michel de Lorgeril, médecin cardiologue chercheur au CNRS, il est probable que le vin ait des effets protecteurs indirects contre l’ostéoporose. 'Les alcools polyphénoliques augmentent la proportion des oméga 3 qui protègent les os', dit-il.

Le problème, c’est qu’on ne sait pas si ces bienfaits sont liés à la consommation de vin, ou à celle d’oméga 3 chez les cobayes s’étant prêtés aux études. Les chercheurs ne peuvent donc encore rien affirmer. 'Il est possible qu’il y ait un effet vin contre l’ostéoporose mais les travaux sont encore en cours', confirme le Dr Lanzmann-Petihury, médecin praticien en hôpital et docteur en épidémiologie de la nutrition.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.