Confinement : 9 aliments qui ne se périment jamais

Certifié par nos experts médicaux MedisiteEn cette période de confinement, vous vous demandez quels pourraient bien être les aliments qui se conservent longtemps, voire à vie ? Medisite vous aide à repérer ceux que vous pouvez stocker sans problème, avec l'aide de la diététicienne-nutritionniste Alexandra Murcier.
Confinement : 9 aliments qui ne se periment jamais

Cette boîte de biscuits en haut de l'étagère a largement dépassé la date de péremption, mais semble en parfait état. Tout comme cette brique de jus de pomme oubliée dans le bac à légumes. Mais voilà, au moment de l’ouvrir, un doute s'empare de nous. Vais-je m'intoxiquer ? Non ! Car la durée de vie de certains aliments est bien plus longue que celle affichée sur l'étiquette. Explications.

Date limite de consommation (DLC) et date limite d'utilisation optimale (DLUO) : quelle différence ?

Il existe deux types de dates de péremption pour les produits. Savoir faire la différence permet d'éviter le gaspillage alimentaire et de détecter les produits encore bons à la consommation.

La DLUO (ou DDM) signifie "consommer de préférence avant le", cela veut dire que si vous dépassez cette date vous ne courez pas de "risque sanitaire", mais seulement d'avoir un produit qui a moins de goût. La DLC implique, en revanche, un risque pour le consommateur. Les oeufs par exemple ne doivent pas être consommés après la date limite de consommation, explique Alexandra Murcier.

Féculents, conserves, épices : les grands gagnants 

Après avoir appris à faire la différence entre ces deux mentions, place aux aliments "champions" de la conservation. Il s'agit des produits déshydratés. 

Ainsi, le sel et le sucre, les farines, la maïzena, les céréales sèches comme le riz ou les pâtes, le café, les épices et les huiles, qui ne contiennent pas d'eau, sont tous des produits impérissables.

Même plusieurs années après la date de péremption, ces aliments ne bougent pas, assure l'experte. 

En revanche, les produits "instables", qui contiennent beaucoup de molécules d'eau, comme les yaourts ou les œufs, se périment vite en raison des micro-organismes qui se développent à l'intérieur. 

Le sel et le sucre aident à conserver les aliments 

Nous pouvons conserver les aliments avec des conservateurs naturels tels que le sel, le sucre, le vinaigre, l'alcool ou le fumage. Mais les industriels combinent bien souvent le sucre et le sel, en particulier dans les boîtes de conserve. Pourquoi ? 

Tout simplement parce l’ajout d’une très grande quantité de sel ou de sucre va absorber l’eau disponible des aliments et empêcher les bactéries de se développer, précise la diététicienne-nutritionniste.

Du côté du sel, on distingue deux systèmes pour conserver les aliments : le salage (ou salaison) et le saumurage. Ces techniques sont employées en fromagerie, en charcuterie et pour certaines espèces de poissons (harengs, saumon…).

En ce qui concerne le sucre, c’est un formidable conservateur grâce à son pouvoir hygroscopique (élément ayant tendance à absorber l’humidité). En effet, chaque molécule de sucre est capable de fixer plusieurs molécules d’eau. La conservation par le sucre est notamment utilisée et appréciée pour les fruits (sirops et les conserves de fruits, confitures et les gelées, pâtes de fruits, fruits confits).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.