Sommaire

Lorsqu’il fait très chaud, tous les aliments ne sont pas forcément bons à manger. En effet, certains d’entre eux favorisent la déshydratation, d’autres risque de vous donner soif, tandis que certains augmentent la production de chaleur par l’organisme - un processus appelé thermogenèse. Nous vous détaillons la liste de ceux qu’il vaut mieux éviter dans les pages suivantes.

Pourquoi avons-nous moins faim l'été ?

Heureusement, la nature est bien faite et nous avons généralement moins faim lorsque le mercure grimpe. Rien d’étonnant à cela : pour réguler sa température, et ainsi protéger les organes vitaux, notre corps élimine beaucoup d’eau par la transpiration. Nous serons donc instinctivement attirés par des aliments riches en eau, tels que les fruits et les légumes, pour compenser ces pertes aqueuses.

À l’inverse, les aliments très caloriques, dont nous raffolons en hiver, nous font bien moins envie lorsque le thermomètre affiche 35 °C. Ces derniers sont en effet bien plus longs et complexes à digérer, ce qui favorise la thermogenèse et demande un effort supplémentaire au système digestif. Or l’organisme, déjà épuisé par les fortes chaleurs, n’a aucunement envie de subir une fatigue supplémentaire.

Quels aliments privilégier en cas de vague de chaleur ?

Le soleil brille, il fait très chaud et vous ne savez pas vers quels aliments vous tourner... Faites la part belle aux fruits et aux légumes : gorgés d’eau et de vitamines, ils sont aussi légers que savoureux. Les légumes peuvent être dégustés crus ou cuits, assaisonnés d’un filet d’huile d’olive ou de jus de citron. En revanche, évitez le beurre, moins digeste.

Côté protéines, optez pour des légumineuses (fèves, lentilles, pois chiches…), des viandes blanches, du poisson ou des crustacés, que vous pouvez accompagner d’une petite portion de céréales complètes. Riches en fibres et rassasiantes, elles vous donneront de l’énergie. Pour clôturer le repas, si les fruits ne vous font pas envie, dégustez un yaourt nature, dont la teneur en eau est importante.

La chaleur fait-elle maigrir ?

La chaleur, en elle-même, ne va pas vous faire perdre 10 kilos comme par magie. Mais comme elle a tendance à réduire l’appétit, la quantité de calories ingérées s’en trouve donc diminuée, ce qui peut entraîner une perte de poids. Plus encore, l’organisme dépense beaucoup d’énergie pour maintenir sa température, vous brûlez donc plus de calories, en particulier si vous bougez.

En revanche, vos repas doivent continuer à être équilibrés, afin de vous apporter tous les nutriments dont vous avez besoin. D’autant que si vous ne mangez qu’une salade à midi pour vous jeter sur la crème glacée au goûter, ou sur les chips à l’apéro, cela risque, au contraire, de nuire à votre ligne. Pensez aussi à bien vous hydrater, en buvant de l’eau et en consommant des aliments riches en eau, pour compenser les pertes liées à la transpiration, et évitez de vous exposer au soleil sans protection (écran total, lunettes et chapeau).

Les chips favorisent la rétention d’eau

Les chips favorisent la rétention d’eau

Très salés, les chips et autres biscuits apéritifs favorisent la rétention d’eau et auront vite fait de vous donner soif. En outre, ils sont aussi très gras et donc peu digestes, ce qui augmente la production de chaleur par l’organisme. À l’apéro, préférez les bâtonnets de crudités à tremper dans une sauce au fromage blanc et à la ciboulette.

Les poissons et viandes fumés, trop salés

Très salés, les poissons et les viandes fumés favorisent, eux aussi, la rétention d’eau et la sensation de soif. Remplacez-les plutôt par des tartares, en veillant, bien sûr, à la fraîcheur des produits, histoire d’éviter l’intoxication alimentaire.

Les aliments gras, difficiles à digérer

Les aliments gras, difficiles à digérer

Peu digestes, les aliments gras demandent des efforts à l’organisme pour être digérés, ce qui favorise la thermogenèse - autrement dit, on va produire plus de chaleur. On zappe donc évidemment la friture, mais aussi la charcuterie, le fromage, les plats en sauces, les crèmes glacées et autres desserts trop riches.

La viande rouge, moins digeste que la blanche

Plus grasse que la viande blanche, la viande rouge est aussi moins digeste ; elle a donc tendance à augmenter la température du corps. Si vous avez prévu un barbecue ou une plancha pour profiter du soleil, optez plutôt pour des brochettes de poulet, des gambas ou un poisson grillé, accompagnés de légumes.

De manière générale, "l’apport important de protéines (même les protéines maigres) augmente la thermogenèse, car ces dernières sont difficiles à digérer par l’organisme", explique le nutritionniste Raphaël Gruman. Il est donc possible de faire un diner sans protéine, uniquement à base de fruits et de légumes. "Cela va permettre de ne pas augmenter la température du corps pendant la nuit et ainsi de dormir plus facilement, si la température extérieure reste élevée".

Les plats épicés donnent soif

Les plats épicés donnent soif

Riches en saveurs, les plats épicés sont néanmoins à éviter quand il fait chaud. En effet, ils ont tendance à donner soif, et sont aussi difficiles à digérer. En outre, "les piments augmentent aussi la thermogenèse", précise Raphaël Gruman. Pour donner du goût à vos plats, privilégiez plutôt les fines herbes et autres aromates : persil, estragon, basilic, herbes de Provence… le choix est vaste !

Les sucres rapides, caloriques et peu digestes

Les biscuits, viennoiseries et autres confiseries sont à limiter au maximum tout au long de l’année, mais plus particulièrement en été. Comme les aliments gras, les produits sucrés sont difficiles à digérer, et ils donnent également très soif. En prime, ils contiennent souvent beaucoup de calories vides et font grimper la glycémie en flèche.

Lorsqu’il fait très chaud, certains féculents sont aussi à éviter, comme la pomme de terre ou les aliments à base de farine blanche (pâtes, pain…), car ils augmentent la température de l’organisme. Optez plutôt pour des légumineuses et des céréales complètes.

L’alcool peut vous déshydrater

L’alcool peut vous déshydrater

En période estivale, prendre un apéritif en terrasse est particulièrement tentant. Mais optez plutôt pour un jus de tomate, un thé glacé maison ou une eau gazeuse agrémentée d’une rondelle de citron, plutôt que de prendre un verre d’alcool. En effet, ce dernier a tendance à vous déshydrater - y compris la bière, puisqu’elle a des effets diurétiques. Notez aussi que plus il fait chaud, plus l’alcool monte rapidement à la tête… Il favorise alors les céphalées, les insomnies et les troubles digestifs.

Les jus de fruits et sodas, trop sucrés

Riches en sucres ou en édulcorants, les jus de fruits et les sodas augmentent la sensation de soif et favorisent la déshydratation. C’est aussi le cas des eaux aromatisées, plus sucrées qu’elles n’en ont l’air. Pour changer de l’eau plate, optez plutôt pour une eau dans laquelle vous aurez fait infuser quelques rondelles de fruits bio (pour éviter de boire une infusion de pesticides) ou des plantes aromatiques.

"Les boissons chaudes, comme le thé à la menthe, peuvent être préconisées par fortes chaleurs", précise le nutritionniste. "En générant une légère transpiration, elles permettent de mieux réguler la température interne de l’organisme. C’est pour cela que l’on consomme ce type de boissons dans les pays chauds". En revanche, évitez le café et les tisanes diurétiques, qui déshydratent.

> Stupéfiant : des chercheurs américains ont découvert qu’une substance provenant du fond des océans est le carburant n°1 pour alimenter votre cerveau jusqu'à 90 ans et même au-delà.

Sources

Pourquoi avons-nous moins faim quand il fait chaud ?, Ouest France.

Merci au nutritionniste Raphaël Gruman, fondateur de La Méthode Gruman. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.