Sommaire

L’ananas aide à digérer


L’ananas aide à digérerBallonnements, douleurs abdominales, flatulences, spasmes… L’ananas est un bienfaiteur pour la digestion. D’après le Vidal des plantes, le fruit vert stimule l’appétit et est efficace en cas de mauvaise digestion. Le fruit mûr diminue l’acidité gastrique et réduit les flatulences.
Mode d’emploi selon le Vidal : 4 gélules de poudre dosées à 500mg avec un grand verre d’eau.
Attention : Le fruit et le jus d’ananas sont déconseillés chez les enfants de moins de 6 ans puisque leurs muqueuses digestives peuvent être irritées par l’action de la bromélaïne.

Un anti-inflammatoire naturel


Un anti-inflammatoire naturelLa bromélaïne présente en grandes quantités dans la tige de l'ananas (un peu moins dans le fruit et le jus) est un anti-inflammatoire naturel. "Elle est partiellement absorbée par l’organisme et passe ainsi dans le sang. A ce niveau, elle va réguler la synthèse de prostaglandines" explique le Dr Luc Bodin, médecin auteur du livre Les miracles de la bromélaïne. Précisément, elle va bloquer la sécrétion des prostaglandines de type 2 pro-inflammatoire, ce qui lui procure ses actions anti-inflammatoires, antalgiques et anti-oedémateuses. Elle stimulerait aussi peut-être la sécrétion des prostaglandines de type 1 et 3 qui ont des activités anti-inflammatoires. Mais cela reste à démontrer.

Tendinites, arthrose, arthrite… il diminue les douleurs !

Tendinites, arthrose, arthrite… il diminue les douleurs !"L’action anti-inflammatoire de la bromélaïne diminue l’œdème, résorbe la chaleur et la rougeur locale et calme la douleur" explique le Dr Luc Bodin, médecin spécialiste en médecine naturelle. Voilà pourquoi cet enzyme disponible dans la tige de l’ananas est reconnue comme efficace contre les tendinites, les arthroses, les arthrites et les rhumatismes chroniques. En 2004, une synthèse de 12 études* a démontré que la prise de bromélaïne pouvait soulager les symptômes de l’arthrose du genou ou de l’épaule (douleur, raideur…). Lors de certaines analyses, elle se révélait même plus efficace que les anti-inflammatoires non stéroïdien classique, comme le diclofénac (Voltarène®, Xenid®). Les doses quotidiennes prises allaient de 60mg à 1890mg.


* Brien S, Lewith G, Walker A, Hicks SM, Middleton D, Bromelain as a Treatment for Osteoarthritis: a Review of Clinical Studies, Evidence-based Complementary and Alternative Medicine (eCAM), 6 octobre 2004, Vol. 1, No 3, 251-7.

Un fruit miracle pour maigrir ?


Un fruit miracle pour maigrir ?On prête depuis longtemps des vertus minceur à l’ananas. Pourquoi ? Parce que la bromélaïne qu’il contient détruirait les fibres collagènes qui emprisonnent les cellules graisseuses ce qui participe à leur élimination. Elle favoriserait aussi l’élimination de l’eau qui est retenue au niveau de la cellulite. Cependant, ce n’est pas un aliment miracle. Comme l’explique le Dr Luc Bodin, "il est vrai que la bromélaïne peut contribuer à la perte de poids et de la cellulite mais il est faux de dire qu’elle pourra y arriver seule. Il est indispensable d’y associer un régime alimentaire restrictif en calories et une augmentation de l’activité physique pour espérer obtenir un résultat. Car la bromélaïne ne dégrade pas les graisses."

Pour cicatriser plus vite


Pour cicatriser plus viteBrûlures, plaies, cicatrices, ulcères variqueux… La bromélaïne présente dans l’ananas a démontré son pouvoir cicatrisant. "Cette action serait due à une amélioration de la circulation sanguine et ainsi une augmentation des apports en substances nutritives au niveau des plaies" explique le Dr Luc Bodin dans son livre Les miracles de la bromélaïne. Un essai clinique* mené sur 146 boxeurs a démontré que les 58 qui avaient pris de la bromélaïne 4 fois par jour avait vu disparaitre leurs ecchymoses en 4 jours. 16 autres ont eu besoin de 8 à 10 jours pour une guérison complète. Mais le résultat est bien là !


* Bronstein J.L., Control off swelling in boxing injuries, Practitioner, 1960; 185: 78.

Il faut y penser en cas de sinusite et de bronchite !


Il faut y penser en cas de sinusite et de bronchite !On ne le sait pas toujours mais la bromélaine contenue dans l'ananas dispose d’un effet mucolytique. Comme l’explique le Dr Luc Bodin elle peut "fluidifier les sécrétions nasales, sinusales ou bronchiques lors des infections ce qui facilite leur évacuation". Une étude publiée en 1967* portant sur 48 sujets souffrant d’une sinusite modérée à sévère a démontré que la prise de bromélaïne pendant 6 jours, en plus d’un traitement classique, permettait de réduire l’inflammation nasale de 83% (contre 52% dans le groupe placebo) et de dissiper les difficultés respiratoires chez 78% des patients (contre 68% dans le groupe placebo).


*Ryan R.E., A double-blind clinical evaluation of bromelains in the treatment of acute sinusitis, Headache, 1967; 7: 13-17.

Un fruit intéressant contre le cancer


Un fruit intéressant contre le cancerManger de l’ananas peut-il aider les patients atteints de cancer ? Plusieurs recherches ont démontré l’intérêt de la bromélaïne pour lutter contre le cancer. Les premiers rapports de l’administration orale de cet enzyme chez des patients cancéreux datent de 1972. Des doses élevées pendant plusieurs mois ont été associées à des rémissions de tumeurs malignes avec des effets secondaires négligeables. In vitro, il a été montré que la bromélaïne pouvait bloquer la croissance des tumeurs cancéreuses*. Pour le Dr Luc Bodin, diplômé en cancérologie clinique, il est certain que même si les études cliniques menées sur l’humain manquent encore pour prescrire la bromélaïne comme traitement alternatif du cancer, la diversité de ces effets (anti-inflammatoires, immunostimulants, antalgiques…) présentent un intérêt pour la personne atteinte du cancer. Selon ce spécialiste "il est possible de la conseiller comme traitement adjuvant (complémentaire) à tous les stades de la maladie."


*Effect of oral bromelain on the impaired immunotoxicity of mononuclear cells from breast cancer patients.

Hématome, oedème… Il est utile dans les suites opératoires


Hématome, oedème… Il est utile dans les suites opératoiresLa bromélaïne a démontré son intérêt en postopératoire pour réduire les états inflammatoires et faciliter la résorption des hématomes et des oedèmes localisés. Dans une étude menée sur 160 femmes* ayant eu une épisiotomie lors de l’accouchement, la prise de 40mg de bromélaïne 4 fois par jour pendant 3 jours après l’accouchement a permis de réduire la douleur, l’œdème et l’inflammation chez 90% des sujets (contre 44% dans la groupe placebo). D’autres analyses ont attesté du bienfait de la bromélaïne dans les opérations dentaires, nasales, des pieds ou encore de la cataracte.

* Howat R.C. et al., The effect of bromelain therapy on episiotomy wounds - a double-blind controlled clinical trial, J. Obstet. Gynaecol. Br. Commonw., 1972; 79: 951-953.

Comment prendre de la bromélaïne ?


Comment prendre de la bromélaïne ?La bromélaïne est disponible dans le fruit de l’ananas mais en très faible quantité. On la trouve surtout dans la tige d’où elle est extraite pour être proposée sous la forme de capsules ou gélules (de préférence gastrorésistantes), de crèmes, d’onguents ou de pansements médicamenteux. Par voie orale, on recommande d’étaler les prises dans la journée sur 3 à 4 fois (entre les repas de préférence excepté dans le traitement de troubles digestifs). N’hésitez pas à demander conseil en pharmacie.

Bromélaine : les précautions d’emploi


Bromélaine : les précautions d’emploiLa bromélaine est :
- contre-indiquée en cas d’allergie à l’ananas
- déconseillée pendant la grossesse et l’allaitement
- déconseillée aux enfants de moins de 6 ans.
- déconseillée en cas de traitements anticoagulants (risque de surdosage)
- déconseillée en cas de traitements d’antiagrégants plaquettaires comme l’aspirine.
- déconseillée en cas de prises de plantes ou de suppléments ayant une action anticoagulante (ginkgo, acides gras omégas 3…).
A savoir : La bromélaïne augmenterait l’absorption de certains antibiotiques comme l’amoxicilline et les cyclines. Il faut donc éviter leur prise concomittante. Demandez conseil à un médecin.

> Comparez les mutuelles et augmentez le nombre de séances avec un nutritionniste !

Vidéo : La vérité sur l'ananas