Patrick Sébastien évoque son alcoolisme : "1,5 L de whisky par jour"
Sommaire

Alcoolisme : les signes que vous êtes concerné

Alcoolisme : les signes que vous êtes concerné© Istock

La dépendance à l’alcool se caractérise par une consommation excessive au quotidien. Certains signes psychiques, mais aussi physiques doivent vous mettre la puce à l’oreille.

Les signes psychiques

En effet, les cellules nerveuses étant très sensibles à l’alcool, de nombreux signes psychiques vont survenir. Tremblements, stress, anxiété, angoisses, agressivité, voire hallucinations et pertes de mémoire doivent vous alerter. La dépendance à l’alcool force alors à consommer pour se sentir mieux.

L'addiction peut souvent pousser à ruser pour trouver des cachettes et y dissimuler des bouteilles. Le patient ne manque pas d’imagination pour duper ses proches et peut aller très loin.

Les signes physiques

En outre, des signes physiques laissent aussi transparaître l’alcoolisme. Le foie, organe de détoxification, est particulièrement exposé à ce poison. La destruction régulière de ses cellules provoque une libération massive de bilirubine (pigment jaune produit par la destruction des globules rouges) dans le sang qui colore la peau en jaune.

L’aspect de la peau, notamment du visage, se trouve terne. Lorsque l’alcoolisme chronique est avancé, la personne perd l’appétit et maigrit vite. Enfin, nausées, vomissements et douleurs abdominales sont des symptômes qui peuvent se répéter en cas d’alcoolisme chronique.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Touche pas à mon poste, 4 décembre 2019

Trop d'alcool ? Qu'est-ce qu'une consommation raisonnable ?, Fondation contre le cancer

Alcool Info Service

La rédaction vous recommande sur Amazon :