Ecouter l'article :

C'est un cas inédit dans le monde depuis le début de la pandémie ! Une infirmière a commus une erreur qui aurait pu être dramatique. Comme le rapporte l'AFP, une infirmière italienne s'est trompée en vaccinant une jeune stagiaire en médecine de 23 ans. Au lieu de lui injecter une seule dose du vaccin Pfizer/BioNTech, elle l'a vacciné avec le flacon entier, soit l'équivalent de six doses ! La jeune femme est en bonne santé mais a été placée sous observation dans un hôpital de Toscane dans le centre de l'Italie selon l'agence AGI.

La mère de la jeune femme a raconté l'incident dans la presse locale italienne, des propos rapportés par Le Parisien. "Ma fille s’est rendue tranquillement au rendez-vous. Après l’injection, elle s’est immédiatement rendu compte que quelque chose n’allait pas. Pas dans les réactions de son corps, mais par rapport à ce qui se passait autour d’elle", explique-t-elle. La mère de l'étudiante en médecine de 23 ans précise que "la préparation n'a pas été diluée avec du sérum physiologique, comme l'exige le protocole". "Il ne reste plus qu’à espérer qu’il n’y aura pas de réactions indésirables d’une gravité particulière", précise-t-elle.

Une première depuis le début de la pandémie

C'est une première mondiale car même dans la littérature médicale, les expériences de surdosage s'étaient arrêtées à quatre doses injectées en une seule fois. Aucune personne n'avait jusqu'à présent reçu six doses de vaccin d'un coup. L'histoire ne dit pas si la jeune femme devra recevoir une septième dose, après le délai de six semaines imposé avant une deuxième dose en temps normal. Selon Le Parisien, un cas similaire a eu lieu en Allemagne, mais il s'agissait cette fois d'une injection de cinq doses. Sept personnes âgés de 38 à 54 ans et travaillant dans une maison de retraite avaient été victimes de cette erreur. Quatre d'entre eux avaient dû être hospitalisés à cause de légers symptômes grippaux, et les trois autres étaient rentrés chez eux.

En février dernier, en France, c'est l'Agence régionale de santé de Normandie qui avait rappelé à l'ordre l'hôpital de Bayeux pour avoir utilisé "les fonds de flacons" pour constituer une septième dose de vaccin Pfizer. Une pratique confirmée par la direction de l'hôpital qui assurait à France Bleu Normandie avoir vacciné de cette manière le grand public afin d'"éviter toute forme de gaspillage". Cette fois pas de surdosage, mais la pratique n'est toutefois pas autorisée par les directives d'utilisation du vaccin, selon lesquelles chaque flacon Pfizer doit fournir cinq doses. Depuis la fin janvier, l'autorité européenne autorise uniquement à prélever une sixième dose. "C'est surtout la manière de faire qui pose problème, on va rechercher un petit fond de produit dans un autre flacon où on a déjà pioché six fois, on voit que cela multiplie le risque infectieux", estimait Rodolphe Gosselin, secrétaire FO du comité hygiène et sécurité de l'hôpital. La présidente du conseil de surveillance de l'hôpital de Bayeux, Mélanie Lepoultier, assurait quant à elle que "c'est une pratique partagée par plusieurs hôpitaux" et que "cette méthode permettait de vacciner jusqu'à cinq personnes supplémentaires en une journée".

Pour les personnes qui veulent trouver un épanouissement pour leur fin de carrière mais ne savent pas comment faire... Cliquez ici !

Sources

Une Italienne reçoit par erreur six doses du vaccin Pfizer, Le Parisien, 10 mai 2021. 

https://www.leparisien.fr/societe/sante/une-italienne-recoit-par-erreur-six-doses-du-vaccin-pfizer-10-05-2021-75TB4NX65ZDHTKG3YL2TALBDOM.php

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.