Sèche-main : l’objet à bannir des salles de bain car il regorge de bactéries

Une scientifique américaine a fait une découverte surprenante concernant les sèche-mains. Ils regorgeraient de bactéries et de champignons responsables de beaucoup de maladies.

Publicité

© AutreAmes sensibles, s'abstenir ! Nichole Ward, une chercheuse du laboratoire scientifique de Carlsbad aux Etats-Unis avertit sur la présence de bactéries dangereuses dans les sèche-mains publics.

Des résultats inattendus avec des sèche-mains connus

On les trouve dans les toilettes des restaurants, des cinémas, des théâtres, des bars... les sèche-mains sont partout ! Nichole Ward a donc décidé de mener sa propre expérience scientifique en disposant une boîte de Petri dans un sèche-mains publique "fermé", c'est-à-dire que l'utilisateur doit placer ses mains à l'intérieur de l'appareil pour les sécher. Le sèche-mains utilisé pour cette expérience était un Dyson Airblade et la boîte témoin a été placé dans l'appareil pendant une durée de seulement 3 minutes. Une boîte de Petri est une boîte cylindrique transparente peu profonde, en verre ou en plastique, utilisée en microbiologie pour la mise en culture de micro-organismes et de bactéries. La scientifique a laissé incuber le boitier pendant 48 heures. Tellement surprise par les résultats, Nichole Ward a publié une photo de la boîte de Petri sur Facebook, le 30 janvier 2017. L'image montre le boitier rempli de germes et de bactéries. La scientifique a accompagné la photo de la mention suivante : "Ok les gars ... prêts à avoir le souffle coupé ?!" avant d'expliquer : "Ce sont les différentes souches de champignons et de bactéries pathogènes que vous faîtes tourbillonner autour de vos mains pendant que vous les séchez, alors que vous pensiez ressortir avec des mains propres". Pour rappel, certains champignons pathogènes et certaines bactéries peuvent provoquer des maladies et des infections. Le publication Facebook de Nichole Ward est rapidement devenue viral et a été partagé plus d'un demi-million de fois. "Ne séchez plus jamais vos mains dans ces appareils !" a-t-elle ajouté avant de préciser "Cette publication a pour but de sensibiliser, et non d'instaurer la peur".

Publicité
Publicité

Dyson réagit à la polémique

On ne sait pas précisément dans quel contexte scientifique Nichole Ward a réalisé son expérience et c'est justement l'argument qu'avance la marque incriminée. Un porte-parole de Dyson a déclaré au site britannique Metro : "Nous sommes très surpris de voir ces résultats, et nous ne savons pas très bien la méthodologie utilisée" avant d'ajouter : "Les sèche-mains Dyson AirbladeTM sont hygiéniques et approuvés par la recherche universitaire, les hôpitaux, les fabricants de produits alimentaires et les entreprises du monde entier." Les utilisateurs de célèbre réseau social bleu ne semblent pas convaincus. Une femme a écrit en commentaire sous la photo : "Tellement dégoutant ! Je n'utiliserai plus jamais un de ces souffleurs." Dans un autre commentaire, en réponse à un internaute, Nichole Ward explique également ne plus vouloir utiliser les sèche-mains après sa découverte : "A partir de maintenant, je me lave les mains et je les sèche ou les secoue à l'air libre, à l'extérieur des toilettes."

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X