Le Doliprane ® pédiatrique rose au goût de fraise est l’arme fatale des parents et le médicament préféré des enfants. Une pétition diffusée sur la plate-forme Change.org et adressée au laboratoire Sanofi a cependant remis en cause son inoffensivité.

Nathalie B., la mère de famille à l’origine de la pétition signée à ce jour par plus de 100 000 signataires (très peu de pétitions Change.org arrivent à ce nombre), vise précisément l’"azorubine" ou "E 122", ce colorant alimentaire rouge présent dans le sirop et classé dans le groupe 3 au Centre International de Recherches sur le Cancer (Circ), celui des composés présumés cancérigènes, selon elle.
La pétition exige le retrait des produits contenant de l’azorubine et plus particulièrement du Doliprane ® pédiatrique: "Comment les laboratoires SANOFI peuvent ils impunément et légalement intoxiquer Nos ENFANTS ?!", s’insurge l'auteur.

Des arguments contestables

Si l’approbation à cette pétition parait tentante, quelques erreurs auraient cependant été commises par la mère de famille, selon le site rue89.nouvelobs. Notamment, Nathalie B. affirme que le composant est classé dans le groupe 3 "présumé cancérigène" par le Circ. En réalité, ce groupe correspondant aux produits "inclassables quant à leur cancérogénicité pour l’homme". Nuance. C’est le groupe 2B qui réunit les composants présumés cancérigènes.

La femme aurait cependant raison sur un point : l’hyperactivité. Le "E122" est en effet accusé "d’effets indésirables sur l’activité et l’attention chez les enfants". En 2010, l’Union Européenne a d’ailleurs imposé d’ajouter cette mention sur les produits en contenant, selon rue89.nouvelobs.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Vidéo : Le cancer du côlon - Cancer colorectal

mots-clés : Doliprane
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.