Cette recette de pâtes pourrait prévenir l’infarctus

Publié le 23 Octobre 2017 à 11h26 par
Une nouvelle étude italienne publiée dans le journal Scientific Reports démontre que les pâtes complètes à base de blé dur et d’orge pourraient aider les artères coronaires à mieux fonctionner.

La "pasta", véritable emblème de la cuisine italienne, pourrait prévenir les maladies cardiaques. Des scientifiques de l’Université de Pise (Italie) ont réalisé une étude publiée dans le Scientific Reports qui démontre que des pâtes faites de blé dur et d’orge pourraient favoriser le bon fonctionnement du cœur.

Un taux de survie de 109%

Les scientifiques italiens ont réalisé cette étude pendant 5 semaines sur 30 souris en bonne santé réaprties en deux groupes. Le premier est un groupe témoin nourri de pâtes au blé dur ordinaire et le second, un groupe de souris nourries de pâtes au blé et à l’orge, riches en bêta-glucane, une protéine qui aide à la production de cellules immunitaires. Les chercheurs ont ensuite provoqué un arrêt cardiaque sur les rongeurs. Les résultats montrent que les souris nourries avec les pâtes à base de blé et d’orge ont été plus tolérantes au glucose, ont obtenu une fonction cardiaque normale et un taux de survie de 109% contrairement à l’autre groupe de rongeurs.

"Permettre de rétablir de manière significative l’apport sanguin au myocarde"

L’étude démontre qu’un apport alimentaire riche en bêta-glucane permettrait de revasculariser correctement les artères coronaires, de rétablir de manière significative l’apport sanguin au myocarde (muscle sanguin) et de limiter la taille de l’infarctus, donc de réduire la mortalité. Ces pâtes sont également conseillées aux personnes ayant des problèmes de diabètes car les scientifiques ont remarqué qu’elles n’induisent aucune résistance à l’insuline. Ils en ont conclu : "Nous croyons que nos résultats contribueront à la conception d'une nouvelle approche dans la prévention non-invasive clinique des blessures cardiaques".

Infarctus du myocarde : c'est quoi ?

Tous les organes ont besoin de sang oxygéné pour assurer leurs fonctions. Le myocarde, le muscle qui forme la paroi du coeur, ne fait pas exception. Ce sont les artères coronaires qui le vascularisent. Parfois, des dépôts graisseux à base de cholestérol se forment sur la paroi interne de ces artères, et réduisent leur diamètre et leur capacité de véhiculer le sang vers le coeur. On parle de plaques d'athérosclérose. Lorsqu'une de ces plaques se décroche, le sang forme alors un caillot qui peut bloquer partiellement ou complètement le débit sanguin. Si l'obstruction est importante, les cellules du myocarde commencent à mourir, détruisant définitivement une partie du muscle cardiaque.

Vidéo : L'infarctus du myocarde - Crise cardiaque

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X