Meghan Markle a décidé d’accoucher dans l'eau

Publié le 17 Avril 2019 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
A quelques jours de son accouchement, Meghan Markle a fait part de son envie de mettre son bébé au monde d'une manière peu conventionnelle : selon les médias britanniques, la duchesse de Sussex voudrait accoucher dans l'eau, mais cette méthode ne serait pas sans risque...
Publicité

Meghan Markle n'a que faire des traditions de la famille royale d'Angleterre : alors que l'arrivée de son enfant avec le prince Harry est prévue pour fin avril/début mai, elle a décidé de ne pas se plier au rituel de la séance photo publique quelques heures après la naissance pour le présenter au monde entier. Il n'est pas non plus question que ce soit l'obstétricien de la reine qui l'accouche, mais plutôt une femme. Et maintenant, selon les médias britanniques, la duchesse de Sussex aurait fait part de son envie d'accoucher dans l'eau à son domicile.

D'après les dires d'un proche du prince Harry interviewé par le Daily Star, Meghan est plutôt friande des médecines douces, "donc personne de son entourage n'était choqué quand ils ont appris qu'elle souhaitait accoucher dans l'eau. Elle voudrait que son accouchement soit le plus naturel possible : pas de péridurale, pas de césarienne..."

Publicité
Publicité

Accoucher dans l'eau permettrait de faciliter le travail...

Mais en quoi consiste au juste un accouchement dans l'eau et quels sont ses éventuels bénéfices ? Selon l'Association française de naissance aquatique, l'immersion de la femme enceinte dans une eau chauffée à 37°C au moment des contractions faciliterait le travail en permettant une dilatation du col de l'utérus plus rapide et le rendrait moins douloureux. La plupart du temps, la délivrance est réalisée hors de la baignoire, mais il est possible de vivre tous les différents stades du travail dans l'eau. Peu de maternités proposent néanmoins cette méthode en France.

... mais ne serait pas dénué de risques pour le bébé

Problème : accoucher dans l'eau ne serait pas sans danger, notamment pour les femmes primipares comme Meghan Markle plus à risque de complications dans ce cas. Selon un rapport de l'Académie américaine de pédiatrie et du Collège américain des obstétriciens et gynécologues paru en 2014, donner naissance dans l'eau exposerait à plus de risques d'infections, de saignements et de problèmes respiratoires pour le bébé. Bien que rares, des cas de noyade ont également été rapportés.

Le souhait de Meghan Markle sera-t-il donc respecté ? La future maman de 37 ans semble en tout cas bien décidée, et aurait confié ne vouloir changer de plan que si une assistance médicale s'avère nécessaire...

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X