Morgue : tout ce qu’il faut savoir
Publié le 14 Mars 2019 par Morgane Garnier, Journaliste Santé

Les hôpitaux ne disposent pas tous d’une chambre mortuaire

Morgue : tout ce qu’il faut savoir© IstockMais le séjour en chambre mortuaire n’est pas un passage obligé. D’abord, parce que les établissements de santé n’en disposent pas tous : seuls ceux comptabilisant plus de 200 décès par an sont tenus d’en posséder une. Toutefois, il est possible que ceux qui n’en possèdent pas puissent confier le corps à un autre hôpital ou à un funérarium privé grâce à une convention passée entre les deux parties. Ensuite, parce que la famille peut décider de transférer le corps directement au funérarium ou au crématorium. Le défunt peut alors rester jusqu’à dix heures maximum dans sa chambre d’hôpital avant d’être récupéré par les pompes funèbres.

Publicité
Publicité

A noter : attention à ne pas confondre les termes "chambre mortuaire" et "chambre funéraire". "Cette dernière est extérieure à l’hôpital", précise M. Adam, et constitue le lieu où la famille et les proches peuvent se recueillir avant la cérémonie. Son activité est systématiquement payante et les coûts diffèrent selon les sociétés.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X