Sommaire

“Les médecins m’ont caché mes 8 jours de coma”

À son réveil, les médecins qui la prennent en charge ne lui disent rien au sujet des huit jours de coma qu’elle a vécu. “Je pensais avoir été endormie quelques heures, une journée tout au plus. C’est en discutant avec ma famille que j’ai découvert, par hasard, que j’avais fait un coma”. Évidemment, la patiente cherche à avoir quelques explications - ou tout au moins, des informations - de la part du personnel médical.

“Je n’ai pas pu en avoir”, déplore la sexagénaire. “J’ai été rabrouée sévèrement par la chirurgienne, qui m’a dit : ‘ce n’est pas votre métier, occupez-vous de ce que vous savez faire !’ N’étant pas, à ce moment-là, dans une forme olympique, je n’ai pas discuté et me suis plutôt occupée de mon rétablissement”.

“Même si j’ai été très bien opérée, humainement, c’était catastrophique”

C’est aussi par hasard que Sylvie découvre qu’on lui a posé une poche intestinale et qu’elle devra être réopérée six mois plus tard pour qu’on la lui retire. “Je l’ai su car le grand ponte de l’hôpital est venu faire une étude de cas dans ma chambre avec ses étudiants”. Suite à cette expérience déplorable, elle décide de changer d’établissement pour cette fameuse intervention.

“Même si j’ai été très bien opérée, humainement, c’était catastrophique. J’ai donc choisi d’être réopérée ailleurs. Pourtant, quand vous êtes extrêmement fatiguée à cause de la convalescence, et qu’il faut gérer ce type de détails administratifs, c’est dur…”

Réopérée en juin 2014 pour le retrait de la poche, puis un an plus tard à cause d’une éventration, sa vie commence à revenir à la normale en juillet 2015. Une fois ses problèmes de santé résolus, Sylvie peut enfin reprendre le cours de son existence… Mais rien ne se passe comme prévu. Découvrez la suite de son histoire à la page suivante.

Sources

Merci à Sylvie pour son témoignage inspirant. 

Merci, également, au Fonds médecine et états de conscience. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.