Honte ? Pas du tout ! Du haut de ses 23 ans, Harnaam Kaur est fière de sa barbe. "Je me sens plus féminine, plus sexy et je pense que ça se voit" a-t-elle ainsi confié aux caméras de Barcroft TV. D'origine pakistanaise, cette jeune femme souffre du syndrome des ovaires polykystiques, ce qui provoque un développement excessif de poils. Les premiers sont apparus sur son visage alors qu’elle n’avait que 11 ans. Rapidement, cet excès de pilosité s’est propagé à sa poitrine et ses bras.

Adolescente, elle a subi les moqueries de ses camarades d’école. Elle a même reçu des menaces de mort sur internet. Jusqu’à 16 ans, elle a tenté de cacher sa maladie en s’épilant plusieurs fois par semaine. Elle s’est finalement acceptée et a stoppé son combat contre ses poils, malgré les inquiétudes de ses parents quant à son avenir professionnel et sentimental.

Récemment convertie à la religion sikh, qui proscrit la coupe des cheveux et l’épilation, Harnaam espère servir d’exemple aux femmes souffrant de la même maladie qu’elle. Elle vit aujourd'hui au Royaume-Uni.

Regardez le reportage consacré à Harnaam Kaur :

Vivre une vie professionnelle qui correspond à vos aspirations c’est possible et c'est gratuit ! On vous dit tout ici >

Vidéo : A 23 ans, elle se sent plus féminine grâce à sa barbe

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.