Qui n'a pas déjà eu la tête qui tourne légèrement en se levant un peu trop vite ? Ce phénomène qu'on appelle hypotension orthostatique est souvent dû à la chute de la pression artérielle. Selon une nouvelle étude menée par les chercheurs du Langone Healt's Dysautonomia center (Etats-Unis) lorsque ce phénomène ne s'accompagne pas d'un rythme cardiaque qui s'accélère, cela pourrait être un indicateur de diagnostic précoce d'un trouble neurodégénératif du cerveau, comme la maladie de Parkinson ou la démence à corps de Lewy.

Un moyen de détecter les maladies neurodégénératives plus tôt

L'hypotension orthostatique est provoquée par un dysfonctionnement d'activation des nerfs qui compresse les vaisseaux sanguins et peut être un marqueur de trouble du système nerveux. "Nous savons déjà que chez les personnes atteintes d'une de ces maladies du cerveau il y a une présence élevée d'une protéine appelée alpha-synuclein", explique Lucy Norcliffe-Kaufmann, chercheuse et professeur en neuroscience et auteur de l'étude. Or pour cette étude, le groupe de scientifiques a étudié les cas de 402 patients sans trouble du rythme cardiaque, victimes d'hypotension orthostatique récurrente. Tous ont été allongés sur une table qui se balançait afin de recréer les mêmes conditions d'une hypotension orthostatique lorsqu'on se lève pendant que leur pression artérielle et leur rythme cardiaque ont été mesurés. Il est apparu que 378 d'entre-eux avaient également un taux élevé d'Alpha-synuclein. En revanche pas, d'augmentation du rythme cardiaque contrairement à ceux chez qui le taux de protéine n'était pas élevé.

Selon les chercheurs, cette étude devrait pousser les médecins à mesurer la pression artérielle et le rythme cardiaque des patients victimes d'hypotension orthostatique. Elle pourrait permettre de mieux prendre en charge les maladies neurodégénératives.

> Un expert santé à votre écoute !

Vidéo : Parkinson : les symptômes qui doivent inquiéter

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.