Une alimentation riche en gras détériorerait l’odorat

Selon une étude américaine, la perception des odeurs pourrait être modifiée, voire inhibé, par une alimentation trop grasse.

Publicité

Manger trop gras n’aurait pas qu’une incidence sur l’aiguille de la balance. Ce pourrait également modifier notre odorat. C’est ce que des chercheurs de l’université de Floride (USA) ont constaté sur des souris.

Publicité
Publicité

50% de neurones du système olfactif en moins

Ils ont appris aux rongeurs à reconnaître certaines odeurs, avant de les séparer en deux groupes. Le premier a continué à recevoir une alimentation saine, alors que le second était nourri d’aliments riches en graisses pendant 6 mois. Leur capacité à associer une odeur à une récompense a ensuite été à nouveau testée.

Résultat ? Pour les rongeurs engraissés, il était devenu impossible de reconnaître les odeurs apprises précédemment. Pire, après un retour à un régime alimentaire normal, les souris retrouvaient certes des analyses sanguines satisfaisantes, mais ne récupéraient pas la totalité de leur odorat. "Les souris exposées à une alimentation très riche ne disposaient que de 50% de neurones capables de gérer les signaux olfactifs", a déclaré au DailyMail le Pr Debra Ann Fadool, qui a participé à l’étude.

"Cette étude peut ouvrir de nouvelles voix sur des recherches sur l’obésité, a déclaré Nicolas Thiebaud, auteur principal des recherches. Je vais d’ailleurs la dupliquer avec des aliments sucrés, pour comprendre leurs effets sur l’odorat et intégrer l’exercice physique."

Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue Journal of Neuroscience.

Apprenez à repérer le bon et le mauvais gras dans votre alimentation :

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X