Un médicament anti-calvitie qui peut vous pousser au suicide

L'agence nationale du médicament met en garde contre le finastéride un médicament qui augmenterait les risques de dépression et les idées suicidaires. 
Fotolia

Une fois de plus le finastéride (Propécia®) se retrouve dans le collimateur de l'ANSM. "Des cas d'idées suicidaires ont été observées chez des hommes traités pour la chute de cheveux par finastéride 1mg.", rapporte un communiqué de l'agence. Des risques de dépression ont également été notés avec le finastéride 5mg (chibro-Proscar®) utilisé dans le traitement contre l'hypertrophie bénigne de la prostate.

Des risques de troubles sexuels

Selon l'ANSM, c'est depuis 1999 que les effets psychiatriques liés à la prise de ces traitements ont été suggérés. Même si le risque est mentionné dans les notices d'informations, les spécialistes demandent maintenant à ce que les mentions de risque de "dépression" et "idées suicidaires" soient clairement annoncées dans les documents d'informations pour professionnels et consommateurs.

En mars 2017, une note avait déjà été publiée mettant en garde contre les risques de troubles sexuels augmentés de 5% par la prise de finastéride, appelant tout patient à en parler immédiatement à son médecin dès la moindre apparition d'un symptôme de type : baisse de libido, trouble de l'éjaculation ou d'érection.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : L'astuce anti chute de cheveux