Un médecin généraliste suspendu parce qu’il recevait ses maîtresses dans son cabinet

Publié le 15 Décembre 2017 par Chloé Parisse, journaliste santé
Un médecin généraliste situé dans l'Ariège a été condamné à trois mois de suspension suite à des rencontres régulières avec ses maîtresses au sein même de son cabinet, rapporte La Dépêche.
Publicité
Un médecin généraliste suspendu parce qu’il recevait ses maîtresses dans son cabinet Adobe Stock

Quand l'infidélité coûte cher ! Un médecin généraliste exerçant dans l'Ariège avait pour habitudes de convier ses maîtresses à son cabinet médical, rapporte la Dépêche. L'Ordre des Médecins a condamné le praticien à trois mois de suspension le 29 septembre dernier.

Repérage de femmes sur les réseaux

Installé cours Gabriel-Fauré dans la commune de Foix, le médecin généraliste avait toujours le même mode opératoire. Il se connectait sur des sites de rencontres, contactait des femmes puis les invitait dans son cabinet pour les rencontrer. Averti par ses pratiques le 29 septembre 2017, la Chambre disciplinaire du Conseil régional de l'Ordre a condamné l'homme à une suspension de trois mois à compté du 13 novembre 2017 jusqu'au 11 février 2018. Le médecin écope également d'une amende de 1 500 euros à verser au Conseil départemental de l'Ariège, rapporte La Dépêche. L'Ordre reproche au professionnel de santé d'avoir : "Usé très régulièrement de sa qualité de médecin et de son cabinet médical à des fins d’activités sexuelles qu’il organise de manière habituelle à partir de sites de rencontres" précise nos confrères. L'institution condamne l'attitude du médecin qui "porte atteinte au principe de moralité" et d'avoir agit "de nature à déconsidérer la profession" selon le quotidien régional.

Publicité
Publicité

Une fermeture indépendante de sa volonté

Depuis un mois, sa patientèle peut lire un mot laissé devant la porte de son cabinet : "Le cabinet est fermé pour quelques semaines pour des raisons indépendantes de ma volonté. Avec toutes mes excuses pour la gêne ainsi occasionnée. Réouverture le lundi 12 février 2018." Il est important de rappeler : "qu'aucune patiente ordinaire de ce praticien ne se plaint d’un quelconque comportement inapproprié." rapporte le journal.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X