Trop de vitamine C augmente le risque de calculs rénaux

©Fotolia.comFotolia

Fatigue, baisse d'énergie... et hop, on se fait une cure de vitamine C ! Pourtant, il faut se méfier de ces petits comprimés vendus librement en pharmacie, surtout quand on est un homme. En effet, d'après des chercheurs suédois, chez eux, le fait de prendre un cachet par jour suffirait à doubler le risque de formation de calculs rénaux. La vitamine C est éliminée dans les urines sous forme d'oxalate, composant principal de ces calculs. Dans leur étude, les scientifiques ont rassemblé plus de 22 000 personnes, dont 900 hommes prenant régulièrement de la vitamine C. Parmi les utilisateurs de vitamine C, 3,4% ont développé des calculs rénaux (1,8% chez les autres). "La vitamine C est un élément important d'une alimentation saine. Les effets de cette vitamine sur les calculs rénaux dépendent de la dose et des nutriments avec lesquels elle est ingérée" a déclaré Laura Thomas de l'Institut Karolinska à Stockholm. Conclusion : pas question de supprimer les aliments riches en vitamine C (principalement les fruits et les légumes) mais il faut se méfier par contre des formes vendues en complément alimentaire.

Source :DailyMail

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):