Thrombose : trois fois plus de risque d’avoir un cancer dans les six mois suivants

Publié le 19 Avril 2018 à 12h46 par Laurène Levy, journaliste santé
Souffrir d’une thrombose artérielle, c’est-à-dire de l’obstruction d’une artère par un caillot de sang, serait lié à un risque accru de cancer, notamment de cancer du poumon. Décryptage.

© Adobe StockQuel est le lien entre thrombose et cancer ? Des chercheurs en épidémiologie et en médecine clinique de l’université d’Aarhus au Danemark ont mis en évidence l’existence d’une association entre la présence d’un caillot de sang dans les artères (thrombose artérielle) et la survenue ultérieure d’un cancer. Ils publient leur étude dans le journal scientifique Circulation.

Un risque de cancer trois fois supérieur à la normale

La thrombose veineuse, aussi appelée phlébite (l’obstruction d’une veine par un caillot sanguin), a déjà été identifiée comme un symptôme possible de cancer. Mais l’association entre la thrombose artérielle (l’obstruction d’une artère par un caillot de sang) et le cancer était jusqu’ici inconnue. Pour étudier cette association, les chercheurs se sont appuyés sur les données du registre médical national danois. Ils ont identifié tous les patients ayant reçu un diagnostic de thrombose artérielle au niveau des jambes entre 1994 et 2013 et les ont suivi soit jusqu’à la survenue d’un diagnostic de cancer, d’une émigration ou d’un décès soit jusqu’au 30 novembre 2013 si aucun de ces événements ne s’était produit à cette date. Parmi 6 600 patients atteints de thrombose artérielle des membres inférieurs pendant la durée de l’étude, les scientifiques ont observé chez ces personnes 772 cancers survenus au cours des 20 années analysées par l’étude. Ils ont alors comparé ce chiffre à l’incidence nationale moyenne et ont pu noter que le risque de cancer était plus élevé chez ces patients que dans la population générale. Ainsi, "le risque de développer un cancer au cours des six premiers mois après le caillot sanguin est trois fois supérieur à la normale" précise le docteur Jens Sundbøll, co-auteur de l’étude, dans un communiqué de l’université d’Aarhus.

Cancer ou caillot : lequel survient en premier ?

Parmi tous les cancers observés, le cancer le plus fréquent chez les patients ayant eu une thrombose artérielle est celui du poumon, suivi des autres cancers dus au tabac. "Ce sont surtout les formes de cancer liées au tabagisme qui apparaissent après la thrombose artérielle, mais le risque est le plus élevé pour les cancers du poumon et du pancréas, tous deux liés au tabagisme. Le cancer du côlon et la leucémie sont également surreprésentés", détaille le docteur Sundbøll dans le communiqué universitaire. Mais comment expliquer une telle corrélation ? Il est actuellement connu que les patients cancéreux présentent un risque significativement accru de caillots sanguins. Les chercheurs soulèvent donc la question de savoir qui du cancer ou du caillot artériel survient en premier : soit c'est le cancer débutant mais non encore diagnostiqué qui pourrait causer le caillot artériel dans la jambe, soit c’est le caillot sanguin qui pourrait contribuer à la formation d'un cancer. En attendant la réalisation de plus amples études pour élucider ce mystère, le docteur Sundbøll a déjà son avis sur la question : "Nous savons que les plaquettes sanguines et les facteurs de coagulation changent chez les patients cancéreux et que le sang a tendance à former des caillots sanguins chez les patients cancéreux, il est donc probable qu'un cancer non détecté se manifeste par une thrombose artérielle des membres inférieurs." C’est pourquoi les chercheurs proposent d’ores et déjà d’utiliser le diagnostic d’une thrombose comme un signal d’alerte pour dépister un cancer : "L'hospitalisation pour une thrombose artérielle de la jambe est une opportunité évidente de réaliser un dépistage opportuniste du cancer, tout comme pour les patients présentant une thrombose veineuse profonde", appuie en effet Jens Sundbøll.

Reconnaître une thrombose dans la jambe

Selon qu’elle est artérielle ou veineuse, la thrombose possède des symptômes différents. Un caillot de sang veineux se manifeste par un gonflement de la jambe qui devient également dure, chaude et rouge. À l’inverse, un caillot de sang artériel se traduit par une jambe pâle et froide. Dans les deux cas, une consultation en urgence s’impose pour détruire le caillot qui obstrue le vaisseau sanguin.

Vidéo : Phlébite : les signes qui doivent vous alerter !

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X