Tabac : l’habitude qui augmente votre risque de perte auditive

La cigarette pourrait nuire à l’audition, en altérant notamment la perception des sons aigus, selon une vaste étude japonaise. Mais les pertes auditives liées au tabac pourraient être réversibles.
Adobe Stock

Votre ouïe baisse à vue d’œil ? Et si votre consommation de cigarettes était en cause… Des chercheurs du département d’épidémiologie et de prévention du centre national de Santé mondiale et de médecine de Tokyo (Japon) se sont intéressés au lien qui pourrait exister entre le tabagisme et les pertes auditives. Selon eux, les gros fumeurs seraient plus à risque de souffrir de pertes de l'audition. Ils publient une étude dans la revue Nicotine & Tobacco Research (Oxford University Press).

Tabagisme et perte auditive des sons aigus

Les chercheurs se sont appuyés sur une large cohorte de 50 195 volontaires âgés de 20 à 64 ans et ne souffrant d’aucun trouble auditif au début de l’étude. Ils les ont suivis pendant au plus huit ans en réalisant une audiométrie tous les ans et, en parallèle, ont récolté des données sur leurs habitudes de vie dont le fait d’être fumeur, ancien-fumeur ou de ne jamais l’avoir été et le nombre de cigarettes fumées par jour. Les scientifiques ont alors observé un lien entre le fait de fumer et les pertes auditives des sons, notamment celles des sons de haute fréquence (c’est-à-dire des sons aigus). Les chercheurs ont également noté une association entre le nombre de cigarettes fumées et les troubles de l’audition. Plus précisément, ils ont noté que le risque de perte auditive était multiplié par un facteur variant de 1,2 à 1,6 chez les fumeurs par rapport aux personnes n’ayant jamais fumé. Ce lien semble toutefois réversible puisque, selon les auteurs de l’étude, le risque de perte auditive diminue à partir de cinq ans après l’arrêt du tabac.

Lutter contre le tabac pour améliorer la santé auditive ?

Mais comment expliquer un tel lien ? Les chercheurs émettent plusieurs hypothèses : premièrement, la nicotine, connue pour réduire le diamètre des vaisseaux sanguins, pourrait être à l’origine d’une moins bonne irrigation des organes et tissus de l’oreille, affectant leur fonction. De plus, la nicotine est suspectée d’"empoisonner" les cellules ciliées de l’oreille interne et d’augmenter la viscosité du sang, diminuant l’oxygénation des tissus auditifs. Quelle que soit l’explication biologique, les chercheurs insistent dans leur publication sur l’importance de la "nécessité de la lutte antitabac pour prévenir ou retarder le développement des pertes auditives". Mais si cette étude montre bien l’existence d’un lien de corrélation, elle ne prouve cependant pas que le tabac cause avec certitude les pertes auditives observées.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Perte d'audition : les signes d'alerte

mots-clés : Santé au quotidien
Source(s):

Smoking, Smoking Cessation, and the Risk of Hearing Loss: Japan Epidemiology Collaboration on Occupational Health Study. Huanhuan et al., 14 mars 2018. Nicotine & Tobacco Research, Oxford University Press.