Stress mental : il augmente le risque de crise cardiaque chez les femmes

Publié le 20 Février 2018 à 12h12 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Selon une étude publiée par l'American Heart Association, les femmes qui subissent du stress auraient plus de risques de complications cardiaques que les hommes. 

© Adobe StockDans l'imaginaire collectif quand on parle de troubles cardiaque on imagine à tort un homme d'un cinquantaine d'années, bedonnant avec du cholestérol élevé. Pourtant ce sont les femmes qui seraient maintenant les plus à risque d'être victimes d'une complication cardiaque, selon une nouvelle étude de l'American Heart Association, publiée le 20 février 2018. Selon eux, le stress mental jouerait un rôle important dans le déclenchement d'ischémie myocardique.

Plus de risque de rétrécissement des artères chez les femmes stressées

Cette complication cardiaque est un trouble de la fonction du coeur causé par un flux sanguin trop faible. II peut être dû à une obstruction ou le rétrécissement d'une ou plusieurs artères du coeur. Au cours de leur étude, les chercheurs ont étudié les cas de 150 femmes et 156 hommes, tous âgés de moins de 61 ans ayant déjà été hospitalisés pour une attaque cardiaque et 112 autres volontaires sans antédécent.

Les chercheurs ont mesuré la façon dont fonctionnait les artères de chaque volontaire après avoir été soumis à une situation de stress. Résultat : les femmes ayant déjà subi un infarctus, avait plus de risques d'être victimes d'une ischémie myocardique après un événement stressant que les hommes. Selon les chercheurs cette incidence sur les femmes serait due au fait qu'elles sont plus sujettes à des anomalies microcirculatoires comme des mini réduction coronaires au niveau des vaisseaux sanguins.

Vidéo : Infarctus : top 3 des réflexes à oublier

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X