Sous méthamphétamine elle s’arrache les yeux

Publié le 26 Février 2018 par Chloé Parisse, journaliste santé
Une jeune Américaine âgée de 20 ans se serait arraché les yeux sous l'emprise d'une drogue hallucinogène, la méthamphétamine, selon les informations du site américain New York Post.
Publicité

© Adobe StockQuand la drogue fait des ravages dramatiques. Le New York Post rapporte le cas d'une jeune femme de 20 ans devenue complètement aveugle après s'être arrachée les deux yeux sous l'emprise d'une drogue dure, la méthamphétamine.

"Sacrifier ses yeux pour une place au paradis"

Le site rapporte que la jeune femme, Kaylee Muthart, est originaire de Caroline du Sud, un état américain. On apprend que le 6 février 2018, devant une église de la ville d'Anderson aux Etats-Unis, elle aurait intentionnellement arraché ses propres yeux pendant que des membres de l'organisation religieuse essayaient de l'en empêcher. Rapidement prise en charge par des professionnels de santé qui l'ont conduit aux urgences à 30 minutes du lieu du drame, les médecins de l'hôpital Greenville Memorial auraient constaté un taux élevé de métamphétamine dans l'organisme de la jeune femme. En pleine hallucination, elle aurait eu le sentiment d'être "dans une autre dimension" et aurait eu besoin de "sacrifier ses yeux" pour obtenir une place au paradis, rapporte le New York Post.

Publicité
Publicité

Des prothèses pour préserver sa structure faciale

La mère de Kaylee Muthart, Katy Tompkins, est rapidement arrivée à l'hôpital et a découvert sa fille complètement aveugle. Choquée, elle explique au New York Post : "C'était un combat, je ne peux même pas expliquer ce sentiment quand je l'ai découvert, c'était horrible. J'étais complètement terrifiée" avant d'ajouter "j'étais reconnaissante qu'elle soit en vie, mais je savais que quelque chose n'allait pas".

Cette mère bouleversée a décidé de partager l'histoire de sa fille pour avertir les autres des dangers de la dépendance. Le magazine People rapporte que Katy Tompkins pense que la dépendance à la méthamphétamine de sa fille a commencé lorsque Kaylee a utilisé inconsciemment de la marijuana à base de méthamphétamine, après avoir quitté le cocon familial un an auparavant.

Les médecins auraient suggéré un port d'yeux prothétiques pour préserver la structure faciale de la jeune femme et empêcher les bactéries de pénétrer dans ses cavités. Plus de deux semaines après l'incident, Kaylee Muthart est toujours en convalescence à l'hôpital, mais elle progresse vers la guérison de son addiction, rapporte le magazine.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X