Serviette : l’objet le plus rempli de microbes dans votre salle de bain

Publié le 16 Janvier 2018 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Un chroniqueur de France Inter rapporte la mise en garde de scientifiques américains qui alertent contre les serviettes de bain, l'objet le plus contaminé par les microbes dans la salle de bain si on s'en sert plus de trois fois de suite. 
Publicité
Serviette : l’objet le plus rempli de microbes dans votre salle de bain

Le comble quand on sort de sa douche c'est d'en ressortir couvert de bactéries susceptibles de créer rougeurs, maladies de peau et champignons désagréables. Et pourtant si vous ne lavez pas assez souvent votre serviette de bain, c'est malheureusement ce qui se passe. Ce matin mardi 16 janvier au micro de la radio de France Inter, le chroniqueur Mathieu Vidard rapporte une étude américaine qui met en exergue le risque de bactéries élevé sur les serviettes de bain quand on ne les lave pas assez.

Publicité

Ne pas utiliser sa serviette de bain plus de trois fois

Ce serait en effet, selon les scientifiques l'objet le plus contaminé de notre salle de douche car c'est la serviette qui recueille peaux mortes, saletés et autres sécrétions corporelles quotidiennes. Ajoutez à celà : la chaleur de la pièce, l'humidité de la serviette et un tissu spongieux qui les garde bien au chaud et on obtient l'équation parfaite pour faire proliférer bactéries et microbes en tous genres. Pour éviter un risque cutané, il faudrait ne pas utiliser plus de trois fois le même linge de bain. Le signe d'alerte ? La mauvaise odeur de votre serviette qui serait dûe à la présence d'une levure appelée Rhodotorula Glutinis également présente dans les serpillères qui lavent les sols et qu'on n'a donc pas très envie de retrouver sur sa peau fraîchement lavée. On est donc bien loin du traditionnel lavage une fois par semaine.

Publicité

Eviter de vous laver avec une fleur de douche

Douces, efficaces pour se débarrasser des peaux mortes et stimuler la circulation sanguine, les fleurs de douche seraient en fait de faux amis selon le Dr J. Matthew Knight, dermatologue américain interrogé par le New York Post. "Vous les mettez dans la douche, un environnement chaud et humide propice au développement des bactéries, levures et et moisissures" explique le dermatologue. Certaines d'entre elles peuvent être responsables d'infections comme les candidoses ou mycoses notamment au niveau vaginal. A la clé : démangeaisons, brûlures... et un passage forcé chez le médecin pour être soulagé. Autre inconvénient de la fleur de douche : si elle vous débarrasse des cellules mortes de votre peau, elle les conserve dans ses filets... Ce qui participe au développement de nouvelles bactéries parfois en quelques heures seulement. En clair, c'est un vrai nid à microbes !

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X