On n'y pense pas toujours mais les médicaments peuvent rendre agressifs et conduire à la violence. Chez les adultes mais aussi chez les enfants. "Sont notamment en cause les médicaments du sevrage tabagique et les neuropsychotropes : antidépresseurs inhibiteurs dits sélectifs de la recapture de la sérotonine (fluoxétine, etc.), amphétaminiques, anxiolytiques, antiépileptiques" indique la revue médicale Prescrire. Mais pas seulement. On peut aussi citer les corticoides, les antiviraux (tels que l'éfavirenz, l'atazanavir, la ribavirine), les antipaludiques comme la méfloquine, les interférons alfa, la testostérone, l'antiasthmatique Montélukast, ou encore l'insuline quand elle provoque une hypoglycémie importante. La prise de ces traitements peut avoir des conséquences dramatiques, conduisant aux homicides ou aux suicides, rappelle Prescrire. Surtout quand elle va de pair avec celle d'alcool ou de drogues.

Le patient ainsi que son entourage devrait être prévenus de ces risques.

Construisons votre suite de carrière idéale ! Découvrez notre programme de 24h formation sur mesure

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.