Renaud hospitalisé : son ex-femme parle de l’addiction du chanteur à l’alcool

Publié le 23 Février 2018 par Aurélie Blaize, journaliste santé
Dans une interview pour le magazine TéléStar, Romane Serda, l'ex-femme de Renaud, a témoigné du difficile combat mené par le chanteur contre son addiction à l'alcool.
Publicité

© abacapress

Renaud Sechan et Romane Serda, 19/11/2007 à Paris.

"Avec lui, ça va, ça vient." Interrogée par le magazine TéléStar, Romane Serda, l'ex-femme de Renaud s'est exprimée sur l'addiction à l'alcool dont souffre le chanteur depuis de nombreuses années. Celle qui a côtoyé de près les démons de l'homme qu'elle a aimé confirme que le combat est loin d'être gagné : "Ça, c'est la vie. Ça reste stable dans les hauts et dans les bas. C'est comme un élec­tro­car­dio­gramme vu de loin." Heureusement, il peut compter sur son soutien malgré la séparation : "C'est le plus bel amour de ma vie. (...) On s'aime profondément même si on n'est plus mariés. On se voit tout le temps."

Publicité

Renaud est en maison de repos depuis le début du mois de février, dans un établissement de région parisienne. C'est son frère David Séchan qui, le premier, s'était exprimé publiquement pour donner de ses nouvelles : "I l a fini sa tournée sur les rotules et a connu le blue de fin de tournée. Quand on vit sur les routes avec 60 personnes pendant 120 dates, se retrouver seul du jour au lendemain n’est pas facile, surtout sans le public qui le portait. Il n’a pas été très sage. Et avec la fatigue intense accumulée, il a besoin de se réparer. Il va bien. Il apprend à se passer de ce breuvage assassin qu'est la bière."

Publicité

"Des douleurs qui tournent en lui en permanence"

En 2014, Romane Serda en disait un peu plus sur l'origine du mal qui ronge le chanteur. Le problème venant de "ce qu'il a dans la tête" avait-elle expliqué à RTL. "Ce sont des douleurs qui tournent à l'intérieur de lui en permanence. C'est un être très fort et très sensible en même temps. C'est paradoxal. Et il a des démons qui lui sont personnels."

On estime à environ 10% le nombre de personnes en France qui sont en difficulté avec l'alcool. La consommation d'alcool est responsable de plus de 200 maladies et complications diverses (cirrhose alcoolique, cancers, hypertensions artérielle, pertes de mémoires...). À dose excessive, la consommation d’alcool contribue de façon directe ou indirecte à 13% des décès masculins et à 3% des décès féminins. Il s’agit de la deuxième cause de mortalité prématurée en France. Les autorités de santé recommandent de ne pas consommer plus de trois verres de boisson alcoolisée par jour lorsqu’on est un homme, deux verres lorsqu’on est une femme, réserver un jour par semaine sans alcool, ne jamais dépasser quatre verres par occasion.

Pour mémoire : un verre de bière (250-300 ml), un verre de vin (150 ml) et une mesure de spiritueux (30-50 ml) contiennent une quantité voisine d’alcool (environ 10 g d’éthanol).

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X