Reblochon contaminé : enquête suite à la mort d’un enfant

Publié le 04 Juin 2018 par Cécile Bourdeaux, journaliste santé
Une épidémie de syndrome hémolytique et urémique pédiatrique à Escherichia coli O26 causée par du reblochon aurait entraîné le décès d'un enfant, révèle Santé Publique France.
Publicité

© Adobe StockSanté Publique France vient de publier un point au 31 mai 2018 sur l'épidémie de syndrome hémolytique et urémique pédiatrique à Escherichia coli O26 en lien avec la consommation de reblochon contaminé.

Un lien avéré

Le Centre national de référence E. coli et son laboratoire associé, l'Institut Pasteur à Paris, et Laboratoire de microbiologie de l’hôpital Robert Debré à Paris, ont diagnostiqué entre février et mai 2018, la contamination de plusieurs enfants au syndrome hémolytique et urémique (SHU), infectés par une bactérie Escherichia coli (E. coli) O26. Le SHU se caractérise par une défaillance rénale aiguë, une anémie hémolytique et une thrombopénie (diminution importante du nombre de plaquettes). Les enquêtes de Santé Publique France ont permis de déterminer un lien épidémiologique entre les enfants contaminés et les fromages reblochons au lait cru fabriqué par l'entreprise Chabert.

Publicité
Publicité

"Un des enfants atteints de syndrome hémolytique et urémique est décédé"

Le point de Santé Publique France au 31 mai 2018 précise que 14 enfants âgés de 1 à 5 ans sont compris dans l'enquête sur l'épidémie. Parmi eux, "6 enfants sont infectés par une même souche d’E. coli 026, pour lesquels la consommation de reblochon incriminé est documenté" précise le bilan.

Pour les 8 autres, les enquêtes sont encore en cours : 2 enfants ont montré les signes de gastro-entérite et 6 ont présenté des symptômes du syndrome hémolytique et urémique (SHU). "Un des enfants atteints de SHU est décédé ; l’investigation autour de ce cas est en cours" , cependant, "A ce jour, on ne peut ni écarter ni affirmer que ces cas de SHU soient liés à la consommation de reblochon" peut-on lire dans le communiqué de Santé Publique France. Les investigations poursuivent leur cours : les parents sont interrogés sur la consommation alimentaire de leurs enfants et les chercheurs réalisent des analyses pour identifier la souche ayant infecté l’enfant.

Les symptômes d'une contamination à la bactérie Escherichia Coli

Les symptômes d'une contamination par Escherichia Coli (ECEH) sont notamment des crampes abdominales et des diarrhées susceptibles d’évoluer vers des diarrhées sanglantes (colite hémorragique). La fièvre et les vomissements peuvent également s’observer. La période d’incubation est de 3 à 8 jours. Dans la plupart des cas, la guérison se fait dans les 10 jours. Néanmoins, elle peut se compliquer d'un syndrome hémolytique-urémique (SHU), affection pouvant être mortelle et touchant, selon l'OMS, 10% des patients contaminés par l'ECEH.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X