Prostate : les autotests PSA sont désormais interdits

L'ANSM vient d'interdire les autotests PSA (antigène prostatique spécifique) utilisés dans le dépistage du cancer de la prostate. Motif : "Le dosage du PSA ne permet pas, à lui seul, d’établir le diagnostic du cancer de la prostate et ne doit donc être utilisé que dans le cadre d’une stratégie globale de diagnostic de ce cancer, en association avec d’autres examens, à l’initiative d’un médecin et en fonction de chaque situation individuelle." Ces tests, fabriqués par les sociétés Vedalab et Nanorepro, calculent la dose de PSA, une protéine présente normalement à de faibles concentrations dans le sérum de l'homme dont l'augmentation est constatée en cas de cancer de la prostate, d'HPB ou de prostatites (inflammation de la prostate). Jusqu'ici ces tests pouvaient être utilisés par le patient lui-même, permettant un autodiagnostic.

Source :Les autotests de dosage du PSA interdits en France - Point d'information - ANSM - 20 septembre 2012

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :