Prendre trop de magnésium pourrait être dangereux pour le cerveau

Selon une étude publiée dans le journal médical de l'American Academy of Neurology, les personnes possédant des niveaux trop élevés ou trop bas de magnésium dans leur sang pourraient avoir un plus grand risque de développer une maladie du cerveau.

Publicité
Publicité

© IstockVous avez peut-être déjà pris du magnésium pour surmonter un état de stress ? Conseil : il ne faudrait pas en abuser. Une nouvelle étude publiée dans Neurology, le journal médical de l'American Academy of Neurology, les personnes possédant des niveaux trop élevés ou trop bas de magnésium dans leur sang pourraient avoir un plus grand risque de développer une démence.

Déceler la démence dans le sang

Il est généralement recommandé de prendre des compléments en magnésium régulièrement pour réduire les niveaux de cortisol, l'hormone du stress. Cette supplémentation pourrait aussi avoir des bienfaits dans la prévention de la démence. Selon les auteurs du Centre médical de l'Université Erasmus de Rotterdam (Pays-Bas), les personnes ayant des niveaux trop élevés ou trop bas de magnésium dans leur sang auraient plus de risques de développer une démence. Si les résultats sont confirmés, des analyses de sang pour mesurer les niveaux de magnésium pourraient être utilisées pour dépister les personnes à risques de démence, et aussi aiguiller les gens dans leur supplémentation.

Publicité

"Nous devons d'urgence identifier de nouveaux facteurs"

L'étude a concerné 9569 personnes dont l'âge moyen était de 65 ans. Elles ne souffraient pas de démence. Le sang des participants a été analysé afin d’examiner les différents niveaux de magnésium. Ils ont été suivis pendant une moyenne de 8 ans. Résultat : 823 personnes ont été diagnostiquées avec une démence. Parmi celles-ci, 662 souffraient de la maladie d'Alzheimer. Elles ont été divisées en cinq groupes en fonction de leurs niveaux de magnésium. Les personnes ayant le plus haut et le plus bas niveau de magnésium avaient un risque accru de démence, par rapport aux participants du groupe intermédiaire. Et ces deux groupes étaient environ 30% plus susceptibles de développer une démence que les autres.

- Sur les 1 771 personnes du groupe ayant un faible niveau en magnésium, 160 ont développé une démence.

- Pour le groupe ayant un taux élevé en magnésium, 179 des 1748 personnes ont développé une démence.

- Pour le dernier groupe, 102 des 1387 personnes ont développé une démence.

Les résultats de cette étude ont été obtenus après que les chercheurs aient ajusté d'autres facteurs susceptibles d'affecter le risque de démence et les niveaux de magnésium, tels que l'indice de masse corporelle (IMC), le tabagisme et la consommation d'alcool. Ils ont par ailleurs tenu à préciser certaines limites à l'étude : les niveaux de magnésium étaient mesurés une seule fois et pouvaient donc changer. De plus, les concentrations de magnésium dans le sang ne représentent pas toujours le niveau total de magnésium dans le corps.

Pour l'auteur princial, Brenda Kieboom, "ces résultats doivent être confirmés avec des études supplémentaires, mais ils sont quand même intrigants. Étant donné que les options actuelles de traitement et de prévention pour la démence sont limités, nous devons d'urgence identifier de nouveaux facteurs de risque de démence qui pourraient être ajustés. Si les gens pouvaient réduire leur risque de démence par un régime alimentaire ou des compléments, cela pourrait être très bénéfique."

Bon à savoir :les aliments sources de magnésium comprennent tous les fruits secs oléagineux (amandes, noisettes, noix de cajou, noix de pécan, pignons de pin...) mais aussi les sardines à l'huile, le cacao, les graines de courge, le son de blé, les épices et les fruits de mer.

Vidéo. Top 3 des aliments riches en magnésium

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés