Pourquoi vous avez plus de risques d’être mordu par une tique

Publié le 12 Octobre 2016 à 11h26 par Rédaction Medisite
Une nouvelle étude menée par des chercheurs belges explique pourquoi le nombre de personnes mordus par des tiques risquent d'augmenter.
©IstockIstock

Le nombre de personnes infectées par la maladie de Lyme risquent d'augmentées. Une étude menée par la société pharmaceutique MSD présentée mardi 11 octobre 2016 et relayée par le site Belga.be. En cause ? Le réchauffement climatique et la réduction du taux de gelées en hiver.

"Les tiques peuvent survivre plus longtemps grâce aux températures plus élevées que la normale et une nouvelle espèce de tiques a en outre été découverte", aurait annoncé Edwin Claerebaout parasitologue à la présentation de l'étude. Pour rappel, la maladie de Lyme est transmise lors d'une morsure de tique infectée par la bactérie Borrelia. Elle peut entraîner des problème d'arthrite, des maux de tête voire des troubles neurologiques.

Reconnaître les premiers symptômes

Il s'agit d'une lésion cutanée, qui ressemble à une sorte de halo rouge qui s'étend et se déplace lentement du centre de la piqûre vers la périphérie. Cette rougeur n'est pas douloureuse*, peut atteindre jusqu'à 15cm de diamètre, et survenir entre 3 et 30 jours après la piqûre. Elle disparaît 3 à 4 semaines plus tard en l'absence de traitement**. Cependant, il n'est pas systématique (20% des cas) et la maladie débutante peut passer inaperçue ou n'occasionner qu'une légère rougeur autour de la piqûre.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Maladie de Lyme