Plusieurs remèdes à base de plantes dangereux avec vos traitements

Publié le 29 Janvier 2018 à 9h51 par Chloé Parisse, journaliste santé
La prise de compléments à base de plantes associée à certains médicaments sur ordonnance affecterait les propriétés des spécialités et pourrait provoquer des effets secondaires graves, rapporte le British Journal of Clinical Pharmacology.

© Adobe StockPour dormir, maigrir, se détendre, bien digérer... Faites attention aux traitements naturels que vous prenez ! Le British Journal of Clinical Pharmacology a analysé plusieurs études rapportant que certains de ces produits à base de plantes pouvaient affecter les propriétés des médicaments, entraîner des modifications de leur efficacité et provoquer des effets secondaires dangereux.

La sauge, le lin, la camomille...

Les auteurs ont analysé 49 rapports de cas et deux études comprenant 15 cas de réactions indésirables aux médicaments. Les données provenaient de patients ayant reçu un diagnostic de cancer, de maladies cardiovasculaires et de transplantation rénale. Leurs principaux traitements sur ordonnance incluaient respectivement des agents alkylants, de la warfarine et de la ciclosporine. Les patients ayant remarqué des effets secondaires au cours de leur traitement ont déclaré avoir pris des remèdes à base de plantes. Les plantes citées étaient les suivantes : la sauge, le lin, le millepertuis, la canneberge, le jus de goji, le thé vert et la camomille.

Des mélanges dangereux

En 2012, après avoir analysé 85 travaux rassemblant près de 215 plantes ou compléments alimentaires et plus de 500 médicaments prescrits sur ordonnance, des chercheurs britanniques ont recensé près de 880 interactions dangereuses ! Dans 42% des cas, l'interaction portait sur une moindre efficacité du traitement allopathique, mais il pouvait aussi s'agir d' effets néfastes au niveau intestinal, neurologique ou rénal. "Malgré l'usage répandu de ces traitements à base de plantes, notre connaissance reste très incomplète" a commenté Edzard Ernst, professeur à l’Université d’Exeter (R-U).

Pour éviter toute interaction : demandez l'avis de votre médecin ou d'un pharmacien spécialisé avant de prendre un complément alimentaire, un médicament à base de plante, ou une huile essentielle par voie orale.

Vidéo : Se soigner par les plantes : les bons remèdes naturels avec le Dr Daniel Scimeca

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X