Plomb et cadmium : les 2 substances toxiques qui peuvent se trouver sur vos verres

Publié le 06 Novembre 2017 par Laurène Levy, journaliste santé
Deux métaux potentiellement toxiques seraient présents en concentration élevée sur la vaisselle en verre. Leur ingestion répétée pourrait avoir des conséquences néfastes sur la santé. 
Publicité

© Adobe StockLes substances dangereuses que vous risquez de boire ne viendraient pas (que) de l’eau de votre robinet. Des chercheurs en sciences environnementales de l’université de Plymouth (Royaume-Uni) révèlent en effet que les matériaux de certains verres contiendraient des niveaux potentiellement toxiques de plomb et de cadmium. Ils publient une étude dans le journal Science of the Total Environment.

Publicité

Un risque d’ingestion quand le verre s’use

Ces scientifiques ont réalisé 197 tests sur 72 objets de vaisselles en verre, neufs ou d’occasions, comportant des verres à eau, à bière et à vin et des bocaux. "Ils ont trouvé du plomb présent dans 139 cas et du cadmium dans 134 cas, à la fois sur la surface des verres et, dans certains cas, sur les bords, avec des concentrations de plomb parfois plus de 1 000 fois supérieures au niveau limite", détaille un communiqué de l’université de Plymouth. Pire, les tests ont révélé que la peinture des verres s’écaille et se détache en cas d’utilisation prolongée, ce qui montre que les substances toxiques qu’elle contient risquent d’être ingérées. Le docteur Andrew Turner, qui a dirigé cette étude, exhorte l’industrie internationale de la verrerie à "agir de toute urgence" au vu des dangers que représente l’ingestion de ces substances, et ce notamment pour les enfants. En effet, la présence de plomb et de cadmium viendrait de leur utilisation fréquente dans les processus de fabrication du verre et dans les pigments choisis pour colorer les émaux décoratifs des verres.

Publicité

Des métaux facteurs de saturnisme et de cancers

Le plomb est un métal dont "l’ingestion ou l’inhalation […] peut provoquer chez les jeunes enfants des cas de saturnisme, maladie grave qui entraîne des retards psychomoteurs", rappelle le site du ministère de la Transitition écologique et solidaire. Il est notamment présent dans les peintures et dans l’eau du robinet. Sa concentration limite pour l’eau est fixée à 10 microgrammes par litre et à 1,5 milligramme par gramme pour la peinture. Dans cette étude, les chercheurs ont décelé des concentrations dans le verre comprises entre 40 et 400 000 microgrammmes par gramme. Le cadmium, quant à lui est un autre métal est "considéré comme cancérogène certain pour l’homme" par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC). Dans cette étude, les scientifiques ont relevé des concentrations de cadmium comprises entre 300 et 70 000 microgrammes par gramme. En France, à titre de comparaison, "sa concentration dans l’eau à destination de consommation humaine ne doit pas excéder 3 à 5 microgrammes par litre", rappelle le site cancer-environnement.fr, dépendant du Centre de lutte contre le cancer Léon Bernard de Lyon.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X