Peut-on reconnaître un psychopathe à son visage ?

Les théories des Cesare Lombroso vivent une nouvelle jeunesse. D'après des chercheurs de l'Université de Washington à Saint Louis (Etats-Unis), on pourrait reconnaître un psychopathe à son visage.
Peut-on reconnaître un psychopathe à son visage ?

Peut-on reconnaître un psychopathe à son visage ?

Les théories des Cesare Lombroso vivent une nouvelle jeunesse. D'après des chercheurs de l'Université de Washington à Saint Louis (Etats-Unis), on pourrait reconnaître un psychopathe à son visage.

Le Pr Nicholas Holtzman et son équipe ont demandé à 105 observateurs de visionner deux photos. La première était le résultat de la fusion des 209 visages de personnes ayant des niveaux élevés de psychopathie. La deuxième avait été produite à partir du même nombre de visages, appartenant cette fois-ci à des individus présentant des faibles degrés de psychopathie. 75% des observateurs aurait deviné que la première photo était le portrait d'un psychopathe.

Précisons ici qu'un psychopathe n'est pas un tueur en série ou une personne hyper-violente. Il s'agit d'un individu intégré dans la société civile souffrant de certains troubles de la personnalité comme la volonté de contrôler autrui, le mensonge et la manipulation, des réactions violentes aux critiques.

Les chercheurs avancent deux hypothèses. Les uns affirment que la tendance psychopathe et certains traits du visage seraient hérités de façon conjointe. Les autres estiment que seuls les traits du visage seraient hérités biologiquement, mais susciteraient auprès de l'entourage des réactions de peur ou de distance.

Néanmoins, cette étude soulève beaucoup de polémiques. En cause, la validité des recherches (dans quels contextes les photos ont été prises...) ainsi que leur légitimité.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):