Ostéoporose : le Protelos associé à un risque d'infarctus

Déjà sur la sellette depuis plusieurs mois, le Protelos® est aujourd'hui associé à un risque augmenté d'infarctus du myocarde. L'Agence du médicament a ainsi décidé de restreindre encore son utilisation.

Publicité

C'est dans un communiqué publié le 11 juin que l'Agence du médicament fait part d'essais cliniques mettant en évidence une augmentation du risque d'infarctus du myocarde associé à la prise de Protelos® (ranélate de strontium) et annonce le réexamen du médicament au niveau européen. La balance bénéfice/risque du Protelos® avait déjà été revu en 2011 et avait été jugée positive par les autorités de santé. Aujourd'hui, après un deuxième examen, on peut se demander si le médicament ne sera pas prochainement retiré du marché.

Publicité
Publicité

Uniquement en cas d'ostéoporose sévère

En attendant la nouvelle évaluation, l'ANSM a émis de nouvelles restrictions d'utilisation du Protelos® : le réserver aux patients présentant une ostéoporose sévère ou un risque élevé de fracture, et ne pas l'utiliser chez ceux ayant un facteur de risque cardiovasculaire. Le Protelos® est désormais contre-indiqué en cas d'antécédents de pathologie cardiaque ischémique, d'artériopathie périphérique et/ou de pathologie vasculaire cérébrale, et d'hypertension artérielle non contrôlée.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X