Orthosomnie : le trouble du sommeil dont vous souffrez peut-être

Une étude américaine révèle que les applications permettant de traquer notre sommeil pourraient amplifier les problèmes d'insomnie. 

Publicité

© Adobe StockSurveiller votre nuit ne favoriserait pas un bon sommeil ! De nombreuses applications sur smartphone permettent de suivre notre sommeil selon nos rythmes circadiens. Les chercheurs de la Feinberg School of Medicine de Chicago aux Etats-Unis révèlent que ces nouvelles tendances ont donné naissance à une obsession et une quête perfectionniste du sommeil, pouvant engendrer des insomnies.

A lire aussi : Tisane pour insomnie

Une nouvelle préoccupation

Le terme orthosomnie vient d'être créé par les scientifiques. Il est composé du mot "ortho" signifiant droit ou correcte, et du mot "somnia" traduisant sommeil. Les chercheurs ont choisi cette expression pour traduire la préoccupation des patients à propos de leur sommeil, soucieux d'améliorer ou de perfectionner leurs données récupérées grâce à de nombreuses applications.

Publicité
Publicité

Sleep Cycle, Sleep Better, iSommeil ou encore HoliSleepCompanion sont des applications qui proposent d'analyser nos cycles de sommeil et de surveiller la qualité de celui-ci, tout en nous réveillant de façon "intelligente", au meilleur moment. Le fonctionnement est très simple. Après avoir téléchargé l'application, l'utilisateur doit répondre à un certain nombre de questions concernant sa soirée : alcool ? stress ? repas tardif ? heure de réveil souhaitée ? ... Après avoir rempli le questionnaire, l'utilisateur n'a plus qu'à déposer son téléphone portable à côté de lui. Une fois la personne endormie, l'application va analyser le sommeil de l'utilisateur : sommeil profond, agité, léger... Le lendemain, au réveil, il n'a plus qu'à ouvrir l'application pour découvrir s'il a passé une bonne nuit de sommeil. Simple comme bonjour ! Mais suivre son sommeil de très près pourrait crée de l'anxiété, menant à des insomnies et autres troubles.

Une totale confiance en un dispositif imprécis

Le problème ? "Il y a un nombre croissant de patients qui cherchent un traitement après s'être auto-diagnostiqué des troubles du sommeil comme l'insomnie, ou la durée de leur nuit", déclare une des auteurs de la recherche, le Dr Kelly Glazer Baron, après avoir étudié trois cas. Les résultats, publiés dans le Journal of Clinical Sleep Medicine, ont montré que les personnes habituées à suivre leur sommeil peuvent développer une forme d'anxiété menant à l'apparition de réels troubles du sommeil comme des insomnies. Les chercheurs ont constaté que les utilisateurs ne se fiaient plus à leur corps et à leurs sensations mais seulement à leurs appareils connectés pour savoir s'ils avaient passé une bonne nuit de sommeil.

Des études de validation ont pourtant démontré que "les dispositifs de suivi du sommeil sur les portables sont incapables de déterminer avec précision les stades de sommeil et ont une faible précision dans la détection du réveil" rappellent les chercheurs. Toutefois, la perception des patients au sujet de ces applications semble difficile à modifier...

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X