Opération mammaire : une compresse, une aiguille... ou un préservatif dans sa poitrine !

Publicité

operation mammaire aiguille compresse preservatif VarOpérée il y a 26 ans pour une réduction mammaire, une femme dénonce aujourd'hui la présence de corps étrangers dans sa poitrine. Selon elle, il pourrait s'agir d'une compresse, d'une aiguille... ou d'un préservatif.

Publicité
Publicité

« Les évolutions technologiques en matière d'imagerie médicale ont mis en évidence la présence d'un ou deux corps étrangers, en particulier d'une opacité linéaire de plusieurs centimètres » a plaidé son avocat, Christophe Couturier, lors de l'audience d'instruction (Le Parisien.fr).

Porteuse de ces corps étrangers, la plaignante a souffert de plusieurs infections depuis 1986 et a notamment contracté un staphylocoque. A cause de cette bactérie, elle ne peut pas se faire ré-opérer, au risque sinon de faire une septicémie.

L'expert désigné par le Tribunal de grande instance de Toulon devrait se prononcer dans les 4 mois à venir sur l'identité des composants. « Il pourra faire appel à un spécialiste pour analyser les imageries médicales produites » a déclaré Me Couturier à l'AFP.

A lire aussi :

- Les erreurs médicales les plus fréquentes
- Faut-il avoir peur de l'hôpital ?
- Infections nosocomiales : peut-on les éviter ?

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X