Oignons aux pieds : la faute à vos parents !

Près d'une personne sur quatre souffre d'hallux valgus, c'est-à-dire d'oignons aux pieds. Si jusqu'ici, on savait que l'âge, le sexe et le surpoids étaient des facteurs de risque, on n'avait pas prouvé que cela pouvait être héréditaire. C'est chose faite !

Publicité

hallux valgus héréditaire© FotoliaMenée à l'Université de la Harvard Medical School (Boston), l'étude a rassemblé 1370 personnes âgées en moyenne de 66 ans. Tous ont subi des examens pour dépister l'éventuelle présence d'hallux valgus, de déformations des orteils ou d'atrophie plantaire. A l'arrivée, la prévalence de ces affections était respectivement de 31%, 29,6% et 28,4%. Grâce à un logiciel qui analyse les données génétiques familiales, les chercheurs ont pu constater que la formation d'oignons aux pieds et les déformations étaient "fortement héréditaires", à l'inverse de l'atrophie des tissus qui n'avait pas de caractère d'héritabilité. "A notre connaissance, ce sont les premières conclusions de l'héritabilité des troubles du pied chez l'humain. [...] Ils soulignent l'importance des travaux futurs pour identifier les déterminants de la prédisposition génétique sous-jacente à ces troubles courants des pieds" ont commenté les scientifiques.

Publicité
Publicité

Source : Hallux valgus and lesser toe deformities are highly heritable in adult men and women: The Framingham foot study, Arthritis Care & Research, 2013.

mots-clés : Pieds, Hallux valgus
La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X