Moustiques : pourquoi certains se font-ils plus piquer ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLes moustiques semblent toujours prendre les mêmes personnes pour cibles. Mais comment se fait-il que certains d'entre nous soient plus fréquemment piqués ? Explications.
Moustiques : pourquoi certains se font-ils plus piquer ?Istock
Sommaire

Une personne sur cinq serait une cible privilégiée pour les moustiques. Or, contrairement aux idées reçues, se faire piquer par ces insectes n’est pas vraiment une question de "peau". C’est davantage un ensemble de mécanismes physiologiques. La transpiration, la composition du sang ou encore la consommation d'alcool donnent ainsi envie davantage au moustique de venir vous piquer.

Piqûre de moustique : gare au dioxyde de carbone !

À l'heure où il est agréable de manger dehors et de dormir les fenêtres ouvertes, une question revient : comment se fait-il que certains se fassent systématiquement piquer par des moustiques, tandis que d'autres semblent y échapper ?

Première explication : le dioxyde de carbone, que nous expirons par la bouche. Les moustiques en sont friands et ils peuvent le détecter jusqu'à 10 mètres de distance.

En 2013, une étude de la revue Cell a confirmé que certains moustiques possédaient effectivement un récepteur leur permettant de détecter le dioxyde de carbone à distance.

C'est pour cette raison que les femmes enceintes se font plus piquer : elles dégagent jusqu'à 20 % de CO₂ de plus que les autres. Les changements physiologiques se produisant pendant leur grossesse seraient responsables.

En outre, les femmes enceintes rejetteraient plus de dioxyde de carbone et d’humidité dans leur haleine. Leur température corporelle serait aussi légèrement plus élevée, ce qui libérerait davantage de substances volatiles à la surface de leur peau, aidant les moustiques à les repérer.

Des propos confirmés par plusieurs études, notamment une parue dans la revue Annals of Tropical Medicine & Parasitology, qui avance que les femmes enceintes se font davantage piquer par les Anopheles arabiensis (une espèce commune de moustiques), par rapport à d’autres femmes qui n’attendent pas d’enfant.

Par ailleurs, plus une personne est grande, plus elle dégage du dioxyde de carbone, ce qui explique aussi pourquoi les adultes se font piquer plus que les enfants.

La chaleur, un autre facteur qui attire ces insectes

Enfin, si vous êtes sportif, prudence : les moustiques sont attirés par la chaleur que dégage le corps.

D'ailleurs, c'est parce que le corps humain est particulièrement chaud que les moustiques ne piquent pas les animaux. Ces derniers ont une température corporelle inférieure à celle des humains (qui s'élève, elle, à 37 degrés).

Trouver la couverture santé adaptée à votre besoin ! Télécharger gratuitement le guide mutuelle Retraite

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.