Moustique tigre : les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne en alerte rouge

Les villes des départements franciliens affectés par la présence du moustique tigre s’arment contre cet insecte et lancent des campagnes de démoustication. Cette espèce de moustique est en effet vecteur de graves maladies virales.

Publicité
Publicité

© Adobe StockL’Île-de-France n’est pas épargnée par le moustique tigre. Depuis avril 2018, les Hauts-de-Seine (92) ont en effet rejoint le Val-de-Marne (94) sur la liste des départements français placés en vigilance rouge où le moustique tigre (Aedes albopictus) est implanté et actif. Dans les Hauts-de-Seine, la ville de Neuilly-sur-Seine soumise à un arrêté préfectoral* relatif aux modalités de mise en œuvre du plan anti-dissémination des maladies transmises par le moustique tigre lance donc les hostilités contre cet insecte. Le site internet de la mairie de cette ville annonce ainsi la mise en place d’une campagne de démoustication du 4 au 8 juin 2018.

"Pulvériser des insecticides"

Cette campagne a pour but d’éliminer les moustiques tigres présents dans la ville et de limiter leur reproduction. "Le système prévoit sur une zone de plusieurs centaines de mètres de pulvériser des insecticides pour s'assurer que la reproduction n'aura pas lieu. Il suffit d'un moustique tigre femelle qu'on ne tue pas, pour que quelques semaines ou quelques mois plus tard vous en ayez plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines" détaille ainsi Stéphane Robert, président du site spécialisé Vigilance Moustiques au micro de BFMTV.

Publicité

Des cas autochtones aujourd’hui cantonnés au sud de la France

Mais pourquoi une telle chasse contre le moustique tigre ? Cet insecte ne se contente pas d’importuner par ses piqûres : il peut transmettre plusieurs virus à l’homme, comme celui de la dengue, du chikungunya et du zika. Si des cas de dengue et de chikungunya autochtones ont déjà été signalés ces dernières années dans le sud de la France dans les régions Occitanie et Provence-Alpes-Côte-D’azur, aucun cas de ces maladies n’a été signalé plus au nord. Mais la progression du moustique tigre sur le territoire français augmente les risques de transmission de ces maladies virales y compris dans des départements jusqu’ici épargnés.

Si vous voyez un moustique tigre, pensez à le signaler sur le site signalement-moustique.fr.

*Arrêté préfectoral ARS-SE n°64.2018 du 2 mai 2018 relatif aux modalités de mise en œuvre du plan anti-dissémination des maladies transmises par le moustique tigre (Aedes albopictus) dans le département des Hauts-de-Seine.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés