Mort de la fille de Jacques Chirac : qu'est-ce que l'anorexie mentale dont elle souffrait ?

Laurence Chirac l'aînée de Jacques et Bernadette Chirac est décédée jeudi 14 avril 2016. Son décès des suites d'une anorexie mentale a sans aucun doute précipité le déclin physique de l'ancien président, mort le jeudi 26 septembre 2019. Mais qu'est-ce que l'anorexie mentale dont elle souffrait depuis ses 15 ans suite à une méningite, et qui a poussé la jeune-femme au suicide à plusieurs reprises, jusqu'à finalement succomber d'un arrêt cardiaque ?
Mort de la fille de Jacques Chirac : qu'est-ce que l'anorexie mentale dont elle souffrait ?©Istockabacapress

C'était un 12 avril. Nous avions appris l'entrée de Laurence Chirac à l'hôpital. Puis tous les médias avait annoncé que fille de Bernadette et l'ancien Président Jacques Chirac était décédée à la suite d'un malaise cardiaque à l'hôpital Necker à Paris. L'aînée des filles Chirac était en effet atteinte d'anorexie mentale depuis ses 15 ans. Ce trouble du comportement alimentaire s'est manifesté dès 1973. Laurence atteinte d'une méningite aurait été ramenée de Corse tardivement pour être prise en charge à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. C'est cet incident qui serait à l'origine de son anorexie mentale grave et d'une terrible dépression chronique. Laurence a certes poursuivi ensuite ses études de médecine pour obtenir son doctorat en 1987, mais "elle pesait 27 kilos", a confié plus tard sa mère.

Laurence Chirac aurait tenté de mettre plusieurs fois fin à ses jours

L'anorexie mentale se caractérise par un désir pathologique de ne pas prendre du poids, par la peur de manger. Il s’ensuit un comportement d’évitement partiel ou total de nourriture qui peut alterner avec des épisodes boulimiques. Lorsqu'une anorexie est jugée sévère elle peut parfois être liées à une dépression tout aussi sévère et un risque de suicide. Selon Le Point.fr, Laurence Chirac a d'ailleurs tenté de mettre fin à ses jours plusieurs fois. Elle s'est ainsi défenestrée du quatrième étage de son appartement (Paris), se blessant gravement au bassin, aux jambes et à la tête. Il y aurait eu une quinzaine de tentative de suicides au total, selon Franz-Olivier Giesbert, auteur de Chirac, Une Vie (éd. Flammarion, 2016).

L'anorexie mentale survient sans signe précurseur, elle est souvent due à un événement qui peut paraître anodin mais aux répercussions psychologiques importantes (déception scolaire ou sentimentale, deuil) ou suite à un régime amaigrissant. Bernadette Chirac a souvent invoqué la méningite de Laurence.

Le manque d'alimentation et les carences entraînent une irrégularité ou l’arrêt des règles et une constipation, résultat : une perte de potassium à l’origine de crampes. Une hyperpilosité, sous la forme d’un duvet sur les joues, les bras et le dos, des cheveux et des ongles cassants et une frilosité exagérée. Le corps ralentit son métabolisme, la production d’hormones thyroïdiennes décroît, la tension artérielle s’abaisse.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Anorexie mentale, HAS, Inserm, Afdas-TCA, Juin 2010

La rédaction vous recommande sur Amazon :