Faut-il craindre l'essor d'un nouveau virus transmis par les moustiques ? Après la dengue, Zika et le chikungunya, un premier cas de virus Usutu vient d'être déclaré dans l'Hexagone, selon France 3. Le cas relayé par les chercheurs de l'Inserm à Montpellier remonte à 2016. Le patient, un homme de 39 ans résident dans les environs de Montpellier aurait été transmis à l'hôpital de Montpellier suite à une paralysie faciale. "Son côté droit du visage ne pouvait plus bouger. Il avait des fourmis dans tous le corps et du côté droit principalement et des petits déficits moteurs. Un tableau assez atypique pour une paralysie faciale classique", a déclaré Yannick Simmonin, entemologiste à l'Inserm Montpellier à France 3.

D'autres cas en Croatie et en Italie

Selon le comité national d'épidémiosurveillance en santé animale, le virus Usutu est transmis par les moustiques Culex et touche principalement les oiseaux ou les chauves-souris. Selon France 3 ce cas de transmission à l'homme est rare et seraît dû au fait que le moustique qui a piqué l'homme avait au préalable piqué un oiseaux migrateur venant d'Afrique touché par la maladie. Il s'agirait d'un cas unique en France. En revanche, 10 autres personnes auraient été touchées en Croatie ou en Italie.

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Sources

Plateforme ESA Epidémiiosurveillance santé animale 

France 3, Montpellier : premier cas d’infection humaine au virus Usutu

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.