Mise en garde contre le risque cardiovasculaire lié à la prise du diclofenac

diclofenac cardiovasculairediclofenac cardiovasculaire

La Société Française de Rhumatologie (SFR) met en garde contre le risque d'accident cardiovasculaire (modéré) provoqué par une utilisation du diclofenac* à long terme, suite à la publication de plusieurs études internationales. Cet anti-inflammatoire non-stéroïdien (AINS) est prescrit en cas de rhumatismes chroniques, (polyarthrite, polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante) ou dans les traitements d'arthroses douloureuses de courte durée (épaules douloureuses aiguës, tendinites, bursites).
Dans son communiqué du 2 avril 2013, la SFR rappelle les règles suivantes :
- Les AINS doivent être prescrits à la plus petite dose efficace pour la durée la plus courte possible.
- Compte-tenu de leurs effets, la prescription des AINS, et en particulier du diclofenac, doit faire l’objet d’une évaluation particulière chez les patients à risque cardiovasculaire (angor, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral y compris l’accident ischémique transitoire, artériopathie des membres inférieurs).
- En fonction des données actuelles, le naproxène est l’AINS de choix pour un traitement au long cours chez un patient à risque cardiovasculaire (angor, infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral y compris l’accident ischémique transitoire, artériopathie des membres inférieurs).
- Vis à vis du diclofénac, il est conseillé aux patients actuellement traités par ce médicament de ne pas interrompre par eux-mêmes leur traitement et de se rapprocher de leur médecin pour évaluer l’intérêt de le poursuivre.

*Le diclofenac est la substance active de plusieurs médicaments dont par exemple Voltarène®, Xenid®, Flector®, Tendol ®, Artotec ®.

Source : Mise en garde concernant l'utilisation au long cours du diclifenac chez les patients ayant un antécédent cardiovasculaire, 2 avril 2013, sfr.larhumatologie.fr

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :