Minceur : le coup de gueule de l’actrice Charlotte de Turckheim

Publié le 22 Décembre 2017 par Aurélie Blaize, journaliste santé
En pleine réalisation de la suite du film à succès "Mince alors !", l'actrice Charlotte de Turckheim a poussé un coup de gueule contre les normes de la minceur imposées sur les podiums et les magazines.
Publicité

© abacapressSpontanée et directe. Charlotte de Turckheim est souvent à la vie comme dans ses films. Parmi les sujets qui lui tiennent à coeur : le diktat de la minceur imposé aux femmes en France. En 2012, dans son film "Mince alors !", elle mettait en lumière la vie de femmes rondes envoyées par leurs maris en cure d'amaigrissement. Alors qu'elle réalisé la suite de ce film, elle a expliqué au magazine VSD que pour elle, les choses ne s'amélioraient pas du tout : "Regardez la mode des années 1930 : les filles sont mincissimes. (...) Audrey Hepburn, c’est un tas d’os : elle était anorexique. Aujourd’hui, c’est encore pire, on aime les mannequins maigres et malades. C’est atroce."

Publicité
Publicité

"Des mecs comme Karl Lagerfeld ne devraient pas exister"

Les responsables de tout ça ? "Je pense que ça vient essentiellement de quelques couturiers homos qui n’aiment pas les femmes, qui veulent [qu’elles] ne soient que de simples portemanteaux" répond-elle. Parmi eux, "Karl Lagerfeld et consorts". Pour Charlotte de Turckheim "ça ne devrait pas exister des mecs comme ça. Ils ont fait un tort fou à toute cette mode, à tous ces défilés. C’est terrible." On se souvient des déclarations du créateur de Chanel dans le magazine Focus qui expliquait que les "femmes rondes [n’avaient] pas leur place sur les podiums". Arguant que "c e sont les grosses bonnes femmes assises avec leur paquet de chips devant la télévision qui disent que les mannequins sont hideux. La mode, c’est le rêve et l’illusion."

En mai 2017, une loi imposant de délivrer un certificat médical à tous les mannequins pour attester qu'ils ne sont pas trop maigres et d'indiquer quand les photos sont retouchées est entrée en vigueur en France. L'objectif étant de lutter contre l'anorexie.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X