Matelas contaminés : ce que vous risquez vraiment

Publié le 16 Novembre 2017 par Chloé Parisse, journaliste santé
Le site UFC Que Choisir annonce que l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) vient de rendre un avis rassurant concernant les matelas fabriqués avec des mousses contaminées.
Publicité

© Adobe StockLe 20 octobre dernier, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a saisi en urgence L'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) concernant les matelas fabriqués avec des mousses contaminées. L'ANSES vient de rendre un avis rassurant d'après le site UFC Que Choisir.

Publicité

Présence d'une substance cancérogène

Une information provenant du magazine néerlandais Consumentenbond le 13 octobre dernier alertait sur la présence d'impuretés dans les mousses destinées à la confection des matelas. Les matelas concernés étaient commercialisés du 25 août jusqu'à fin septembre. Le site UFC Q ue Choisir nous informe que l'ANSES vient de rendre un avis assurant que les matelas contaminés "ne présentent pas de risque attendu pour la santé des consommateurs." L'Agence explique s'être basée sur les résultats d'analyse de la BASF, leader du secteur de la chimie à travers le monde, et avec l'aide des industriels de la literie.

Publicité

Pas de rappel ou de retrait du marché

Les consommateurs et les professionnels de la literie peuvent maintenant se rassurer. Les matelas contaminés contenaient dans leur mousse en polyuréthane du dichlorobenzène à des niveaux anormaux jusqu'à 550 pm. Pour rappel, le niveau limite à respecter est de 3 ppm. Le dichlorobenzène est classé cancérogène possible pour l’être humain et désormais suspecté d’être un perturbateur endocrinien rapporte consoglobe. Malgré la présence de cette substance dans un grand nombre de matelas, la DGCCRF a affirmé qu'il n'y a : "pas lieu de maintenir le retrait des mousses et produits finis fabriqués avec la matière première défectueuse" rapporte UFC Q ue Choisir. Les consommateurs peuvent donc conserver leur matelas car il n'est ni question de rappel ou de retrait de ceux-ci sur le marché.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X