Maladie cardiovasculaire : ce que vous devez surveillez si vous avez des troubles érectiles

Publié le 20 Décembre 2017 par Rédaction Medisite
Avoir fréquemment des pannes sexuelles pourrait révéler un problème au niveau des vaisseaux sanguins et exposer les hommes concernés à des risques de maladies cardiovasculaires comme l’infarctus ou l’AVC. 
Publicité

© Adobe StockSi vous souffrez de pannes sexuelles, vous devriez peut-être surveiller… votre santé cardiovasculaire. Des chercheurs en épidémiologie de l’université internationale de Floride à Miami (Etats-Unis) suspectent en effet que les troubles érectiles puissent être un facteur de risque de maladie cardiovasculaire. Ils publient leur résultat dans le journal Vascular Medicine.

Publicité
Publicité

Troubles de l’érection et athérosclérose

Si un lien entre ces deux pathologies avait déjà été mis en évidence par le passé, la relation claire qui les unit n’avait pas été explicitée. Les auteurs de l’étude ont passé en revue 28 études portant sur cette relation. Ils ont alors montré l’existence d’une association significative entre les dysfonctionnements érectiles et la dégradation de la face interne des vaisseaux sanguins, causant un manque de flexibilité de ces vaisseaux et favorisant le développement de maladies cardiovasculaires précoces. De plus, les troubles érectiles semblent être associés à une augmentation de l’épaisseur de la couche interne de la paroi de la carotide, un signe avant-coureur d’athérosclérose. Et l’athérosclérose, définie comme la perte d’élasticité des artères provoquée par une accumulation de corps gras, est un facteur de risque d’infarctus et d’accident vasculaire cérébral.

Offrir un meilleur suivi médical aux hommes impuissants

"Les résultats de notre étude indiquent que les [jeunes] hommes [atteints de dysfonction érectile] sont plus à risque d'avoir une maladie cardiovasculaire identifiable" soulignent les chercheurs dans leur étude. Selon eux, il serait judicieux de considérer les hommes atteints de troubles de l’érection comme des sujets à risque de maladie cardiovasculaire et de leur proposer un suivi médical plus régulier, et ce même s’ils sont jeunes.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X