Les chercheurs ont mené leur étude dans les couloirs d’un centre commercial du New Jersey. Ils ont interrogé environ 400 clients, dont les revenus annuels étaient compris entre 20 000 et 70 000 dollars (soit entre 15 000 et 53 000 euros). Ces derniers ont été confrontés à des problèmes d’argent hypothétiques et soumis à des tests évaluant leurs capacités cognitives. Les résultats sont probants : quand il faut débourser une somme conséquente d’argent pour solutionner leurs soucis financiers, les plus modestes sont moins performants que les autres aux tests intellectuels. Pour les scientifiques, comme leur cerveau est accaparé par leurs problèmes d’argent, ils disposent de moins de ressources pour se concentrer sur les exercices demandés.
Une expérience similaire a été réalisée, cette fois sur des paysans indiens cultivateurs de canne à sucre. Même résultat : leurs capacités intellectuelles sont plus performantes juste après la récolte, période où ils touchent 60% de leurs revenus.
Les auteurs de la première étude appellent les administrations et la population à prendre en compte ce déficit intellectuel temporaire chez les modestes.

Source : Poverty Impedes Cognitive FunctionScience, 30 August 2013

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.