Les gens cyniques sont plus à risque d'AVC

En plus d'être souvent mal perçu, le cynisme serait mauvais pour la santé. Une étude menée sur 6700 personnes montre qu'il augmente le risque d'accident vasculaire cérébral.

Publicité

© FotoliaAlimentation trop riche, activité physique peu intense et surpoids. Ces trois facteurs sont associés à un risque majoré d'AVC, on le sait. Mais ce que l'on sait moins c'est que des facteurs psychologiques peuvent aussi le favoriser. Une étude menée à l'université de Minneapolis (Minnesota, USA) sur 6749 adultes en bonne santé âgés de 45 à 84 ans démontre avec surprise que le cynisme, par exemple, augmenterait son risque. Parmi les participants suivis de 8 à 11 ans, 200 AVC (dont 48 AIT) ont été enregistrés. Les chercheurs ont constaté que ceux ayant des niveaux élevés de cynisme étaient deux fois plus à risque que les moins cyniques. Et ce, quel que soit l'âge, le sexe, l'état de santé et la race.

Publicité
Publicité

Dépression et stress chronique sont aussi mauvais !

Autres observations des scientifiques : les personnes ayant le plus de symptômes dépressifs étaient 86% plus susceptibles de faire un AVC dans la période d'analyse. Même chose pour 59% de ceux soumis à un stress chronique. La colère n'avait, par contre, aucun impact sur ce risque.

Les résultats de l'étude ont été publiés le 10 juillet dans le journal Stroke.

Vidéo : Comment se produit un AVC ?

mots-clés : Avc, Maladies, Colère
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X