Le sucre des fruits empoisonnerait notre cerveau

Publié le 27 Avril 2016 à 11h55 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Des chercheurs américains rapportent qu'un certain type de sucre serait un véritable poison pur notre cerveau responsable de modifications génétiques provoquant des troubles de la mémoire.
©Istock

On ne cesse de nous prévenir contre le sucre ajouté mais il semblerait que le sucre naturellement contenu dans les fruits ne soit pas en reste. Appelé également fructose, une étude menée par les chercheurs de l'université de Californie (États-Unis) révèle qu'il serait à l'origine d'une modification génétique entraînant des troubles cognitifs.

Pour faire état de cette conclusion, les scientifiques ont divisé un groupe de rats en trois groupes. Le premier a bu de l'eau contenant une dose de fructose équivalente à un litre de soda, le deuxième a suivi un régime riche en fructose et en omégas 3 et les autres n'ont rien changé de particulier.

Résultat ? Au bout de six semaines, les rats du premier groupe ont déclaré des problèmes de mémoire, mais aussi des taux de diabète et triglycérides plus élevés que ceux ayant suivi le régime.

Faut-il limiter la consommation de fruits ? Non

En y regardant de plus près, les chercheurs rapportent une modification de 700 gènes dans l'hypothalamus, zone du cerveau impliquée dans le contrôle hormonal et les émotions et 200 gènes dans l'hippocampe, partie responsable de la mémorisation.

Néanmoins, les troubles minimes du deuxième groupe pourraient montrer qu'une alimentation renforcée en omégas 3 aurait la capacité de contrer les effets nocifs du fructose. Les chercheurs ont tenu a précisé que le fructose est contenu à une dose recommandée dans les fruits là où il est en excès c'est lorsqu'il est ajouté dans le sirop d'agave, le miel ou le sucre blanc.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.