L-Thyroxine® : nouvelle mise en garde des autorités sur un médicament pour la thyroide prescrit à la place du Levothyrox®

Publié le 01 Septembre 2017 à 12h09 par Chloé Parisse, journaliste santé
Depuis la modification de la formule du Levothyrox®, l'ANSM s'inquiète d'une pénurie du médicament alternatif pour les personnes qui en ont vraiment besoin.

La nouvelle formule du Levothyrox®, médicament destiné à traiter des maladies thyroîdiennes, provoquerait des effets indésirables chez certains patients. Le changement de composition du produit, depuis mars 2017, a conduit des patients à se rabattre vers un médicament appelé L-Thyroxine®. L'agence Nationale de sécurité du médicament et du produit de santé (ANSM) s'inquiète dans un communiqué d'un report important de prescriptions vers ce médicament qui priverait les bénéficiaires prioritaires, les enfants.

Peur que les enfants soient privés de leur traitementLa Thyroxine®, solution buvable sous forme de gouttes, contient la même hormone de substitution que le Lévothyrox®, la lévothyroxine. D'après l'ANSM "le Lévothyrox® est indispensable pour les enfants âgés de moins de huit ans et pour les personnes ayant des troubles de la déglutition". Pour ces patients, il n'existe aucune alternative et le report de prescription vers ce médicament provoque une véritable inquiétude auprès de l'ANSM. Cette situation est susceptible de créer une rupture de disponibilité de la L-Thyroxine ®. Le traitement par lévothyroxine® ne doit en aucun cas être interrompu. L'Agence redoute que les enfants soient privés d'un traitement essentiel à leur survie et encourage les médecins et les pharmaciens à le prescrire en priorité aux enfants. Les pharmaciens ont l'ordre d'inviter les autres patients présentant une ordonnance de gouttes à consulter à nouveau leur médecin afin d'avoir une autre prescription.Des effets secondaires importants

Les plaintes de patients souffrant de la nouvelle formule de leur traitement pour la thyroîde se sont multipliées ces derniers mois. Elle est accusée d'engendrer des effets secondaires tels que des maux de tête, des vertiges, des crampes ou encore des dépressions. Pour dénoncer cette situation, les souffrants ont lancé une pétition en ligne qui a récolté plus de 170 000 signatures. Un numéro vert (0800 97 16 53) a également été mis en place par l'ANSM afin de répondre aux inquiétudes des patients.

Vidéo : Les maladies de la thyroïde - Hypothyroidie - Hyperthyroidie

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X