On sait déjà que l'hypotalamus joue un rôle dans le développement du corps humain, la reproduction, mais aussi le métabolisme. Et maintenant il pourrait aussi influencer le vieillissement de notre corps ! Pour en arriver à cette conclusion, les scientifiques ont étudié des cerveaux de souris. En activant une protéine spéciale présente dans l'hypotalamus leurs muscles se sont affaiblis, leur capacité à apprendre aussi et leur peau s'est flétrie. Le processus de vieillissement s'est accéléré. Ils ont alors bloquer le passage qui permettait à cette hormone d'agir et ont constaté un ralentissement du vieillissement de 20 %. Mais ce n'est pas tout ! L'hypotalamus produit une autre hormone qu'on apelle "gonadolibérine" (GnRH). En injectant quotidiennement de la GnRH dans le cerveau de souris âgées, ils ont constaté que l'hormone pouvait protéger le cerveau et consolider la fabrication de neurones, qui diminue avec l'âge. C'est une découverte qui ouvre de nouvelles perspectives dans la recherche pour les maladies dues au vieillissement, reste à savoir si cela pourrait s'appliquer sur un cerveau humain.

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.