Hommage à Mandela : le faux traducteur en langage des signes interné en psychiatrie

Thamsanqa Jantjie, l'homme qui s'est fait passer pour le traducteur officiel du langage des signes lors de la cérémonie d'hommage rendu à Nelson Mandela, a été interné en psychiatrie. Il souffrirait de schizophrénie.

Publicité

Ce n'était pas qu'une farce. Thamsanqa Jantjie, l'homme que tout le monde a cru être un traducteur officiel du langage des signes choisi pour la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela, souffre en réalité de troubles mentaux. Il a été hospitalisé mercredi 18 décembre en psychiatrie. "Ces derniers jours ont été durs. Nous l'avons soutenu parce qu'il a probablement fait une dépression" a déclaré sa femme dans le quotidien sud africain The Star. L'homme devait faire un bilan en hôpital psychiatrique le 10 décembre, le jour de la cérémonie de Soweto. Il l'aurait annulé après qu'on lui ait proposé de participer à la cérémonie. Quand la communauté des sourds sud-africains s'est rendue compte de la supercherie, l'homme a expliqué avoir eu une crise de schizophrénie et indiqué avoir "vu des anges tomber sur le stade". "Il n'y avait rien à faire. J'étais seul dans une situation dangereuse. J'ai essayé de me contrôler et de ne pas montrer au reste du monde ce qui m'arrivait" a-t-il indiqué au quotidien. Selon la presse, il aurait été poursuivi dans le passé pour des faits de violence. La polémique a été vive sur l'organisation de la sécurité le jour de l'hommage. Thamsanqa Jantjie est resté plusieurs heures dans la tribune officielle, entouré de chefs d'Etat, dont le président américain Barack Obama.

A lire aussi : ALPC

Publicité
Publicité

Revoir la vidéo du faux traducteur :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X